Comment se déroule l’expertise de la CCI ?

Pour toutes vos questions l’Association AIVF est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

AIVF : le pont pour vous aider à passer les difficultés liées à l’indemnisation de votre préjudice corporel
AIVF : le pont pour vous aider à passer les difficultés liées à l’indemnisation de votre préjudice corporel

Permanence : posez votre question via la rubrique “Contact”.  Réponse dans la journée.

Sécurité routière et aide aux victimes. Cliquez sur la photo

Déroulement de l’expertise de la Commission de Conciliation et d’Indemnisation (CCI) :

Essentiel à retenir

  1. Contexte et Recevabilité : L’expertise de la CCI est déclenchée pour évaluer les dossiers de victimes d’accidents médicaux, d’affections iatrogènes ou d’infections nosocomiales. Le dossier doit remplir certains critères de gravité pour être considéré recevable, comme un arrêt de travail prolongé ou une incapacité permanente.
  2. Nomination et Processus d’Expertise : Une fois le dossier jugé recevable, la CCI nomme un expert ou un collège d’experts pour réaliser une évaluation médicale approfondie. L’expertise se conclut par la rédaction d’un rapport, qui est ensuite communiqué à toutes les parties concernées.
  3. Convocation et Déroulement de la Réunion de la CCI : Les parties sont convoquées à une réunion de la CCI où le rapport d’expertise est présenté. Les victimes et les professionnels de santé peuvent apporter leurs observations et sont autorisés à se faire accompagner par un conseiller.
  4. Délibération et Avis de la CCI : Après présentation du rapport et discussion, la CCI délibère en l’absence des parties pour formuler un avis sur le droit à l’indemnisation de la victime, basé sur les conclusions de l’expertise.
  5. Suites de l’Avis de la CCI : L’avis est ensuite communiqué aux parties. En cas d’insatisfaction, la victime a la possibilité de contester cet avis en demandant une contre-expertise ou en engageant une procédure judiciaire pour faire valoir ses droits à une indemnisation.

1. Contexte de l’Expertise de la CCI

L’expertise de la CCI est une étape cruciale dans le processus d’indemnisation des victimes d’accidents médicaux, d’affections iatrogènes, ou d’infections nosocomiales. Elle intervient après la réception et l’analyse initiale du dossier de la victime.

2. Conditions de Recevabilité

Pour être examiné par la CCI, le dossier doit répondre à certains critères de gravité et de recevabilité, notamment un préjudice significatif pour la victime (arrêt de travail prolongé, incapacité permanente, etc.).

3. Processus d’Expertise

  • Nomination de l’Expert : Si le dossier est jugé recevable, la CCI désigne un expert ou un collège d’experts pour évaluer le cas.
  • Examen et Rapport : L’expert examine la victime, prend en compte ses observations et celles des autres parties, et rédige un rapport d’expertise.
  • Communication du Rapport : Ce rapport est ensuite communiqué aux parties concernées avant la réunion de la CCI.

4. Convocation à la Réunion de la CCI

Les parties (victime, représentants de professionnels de santé, etc.) sont convoquées pour discuter du rapport d’expertise. Elles peuvent se faire accompagner par un conseiller (médecin-conseil, avocat).

5. Déroulement de la Réunion de la CCI

  • Présentation du Rapport : Un membre de la CCI présente le dossier et le rapport d’expertise.
  • Observations des Parties : La victime et les autres parties peuvent faire des observations ou présenter des arguments supplémentaires.
  • Délibération de la CCI : Après les présentations et discussions, la CCI délibère en l’absence des parties pour émettre son avis.

6. Avis de la CCI et Suites Possibles

  • Communication de l’Avis : L’avis de la CCI est envoyé aux parties. Il peut recommander une indemnisation ou non, selon les conclusions de l’expertise.
  • Contestation de l’Avis : Si la victime n’est pas satisfaite de l’avis, elle peut demander une contre-expertise ou entamer une procédure judiciaire.

Exemples Pratiques

  • Cas de Complications Post-Chirurgicales : Un patient ayant subi des complications graves après une chirurgie peut être examiné par la CCI pour déterminer son droit à l’indemnisation.
  • Cas d’Erreur de Diagnostic : Une victime d’une erreur de diagnostic ayant entraîné des conséquences graves peut également être évaluée par la CCI pour une possible indemnisation.

En résumé, l’expertise de la CCI est une procédure clé dans le processus d’indemnisation des victimes d’accidents médicaux, permettant une évaluation impartiale et une décision éclairée sur les droits à indemnisation.

Vous pensez déposer un dossier d’indemnisation auprès de la CRCI ?
Nous vous recommandons de prendre connaissance du site spécial CRCI
proposé par l’AIVF sur la Commission de Conciliation et d’Indemnisation


Cliquez sur la photo

La loi Kouchner a considérablement amélioré la situation des victimes

Retenir :
la loi Kouchner a considérablement amélioré la situation des victimes.
Entre autre, depuis la loi, la victime a accès à son dossier médical, la victime peut
s'adresser à la CRCI, des indemnisations sont possibles
même sans l'existence d'une faute médicale démontrée.

Exemples de questions de victimes sur le déroulement de la procédure devant la CRCI  Commission de Conciliation et d’Indemnisation :

  1. Infection Nosocomiale et Perte d’Emploi Un individu a subi une infection nosocomiale entraînant la perte de son oreille droite et de son emploi. Suite à une expertise judiciaire révélant des irrégularités dans la procédure opératoire, la victime se demande si elle doit poursuivre devant la CRCI ou engager une action en justice contre le chirurgien et son assurance.
  2. Erreur Médicale lors d’une Opération Un patient, après avoir subi une opération du coude, a développé une algodystrophie due à une vis mal posée. Il cherche des conseils sur la procédure de dépôt de plainte pour erreur médicale et souhaite connaître les chances de succès de sa démarche.
  3. Demande de Renseignements pour Saisie de la CRCI La famille d’un patient souhaite savoir comment procéder pour saisir la CRCI. Ils demandent des informations sur la durée de la procédure et l’utilité de consulter un médecin conseil avant la saisie de la CRCI.
  4. Accident chez un Médecin sous Médication Un patient a subi un accident grave dans le cabinet de son médecin alors qu’il était sous l’effet de médicaments. Il demande des orientations sur comment demander réparation pour les préjudices subis.
  5. Négligence Médicale ayant entraîné une Phlébite Un patient victime de négligence médicale ayant entraîné une phlébite cherche des conseils sur la suite de sa procédure après le refus de l’hôpital d’accepter la demande d’indemnisation.
  6. Erreur de Diagnostic et Conséquences Graves Un patient ayant subi une erreur de diagnostic menant à des complications graves se demande comment contester la décision de la CRCI qui n’a pas reconnu la faute médicale et comment engager une nouvelle procédure pour obtenir une indemnisation.
  7. Questions Pratiques sur la Procédure de la CCI Un individu ayant un aléa médical est en attente d’une expertise devant la CCI et se questionne sur le lieu de la réunion d’expertise, l’importance d’être assisté à certaines phases de la procédure, le choix entre un médecin conseil et un avocat, et la communication du rapport des experts à la CCI.

Ces questions anonymisées couvrent divers aspects des préoccupations des victimes concernant les recours possibles en cas d’erreurs ou de négligences médicales, et leur intérêt pour le processus de la CCI.