Indemnisation accident route indemnisation cycliste velo

Pour toutes vos questions l’Association AIVF  est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Indemnisation accident route indemnisation cycliste velo

 « Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer »

 

Indemnisation de l’accident de la route du Cycliste à vélo suite à un choc contre une voiture

Indemnisation accident route indemnisation cycliste velo Vous avez eu un accident de la route alors que vous étiez cycliste. Votre vélo a été renversé par une voiture. Dans le cadre de la Loi Badinter le cycliste a le droit d’être intégralement indemnisé de son préjudice corporel même lorsque le cylciste  a commis un faute. En effet le cycliste victime est protégé par la loi Badinter et sa propre faute à vélo ne peut lui être reprochée pour empêcher son indemnisation. L’association victimes de la route propose de vous aider avec tous les bénévoles et professionnels de son réseau vous permettant d’être indemnisé correctement suite à un accident de la route en tant que cycliste.

Comment le cycliste victime d’un accident de la route en vélo va t’il être indemnisé ?

Indemnisation accident route indemnisation cycliste velo Grâce à la loi Badinter l’assureur du véhicule qui a renversé le cycliste a six semaines pour adresser un questionnaire Badinter. C’est un imprimé à compléter et à retourner sans délai à l’assureur : cela fait ainsi courir les délais en faveur du cycliste pour faire son indemnisation. L’assureur de la voiture qui a renversé le cycliste doit faire cette démarche. S’il y a plusieurs voitures concernées, c’est l’assureur de la voiture qui a la plus grande part de responsabilité. L’assureur a ensuite huit mois à partir du moment où l’imprimé questionnaire Badinter lui a été retourné pour verser une provision financière suffisante à la victime cycliste. Tant que l’état de santé du cycliste n’est pas consolidé, aucune offre définitive ne peut avoir lieu. Il s’agit donc dans un premier temps pour l’assureur de verser une provision financière suffisante qui puisse permettre à la victime cycliste de ne pas avoir de soucis financier à cause de l’accident de la route. L’assureur de la voiture mandaté doit faire une offre d’indemnisation quand la victime cycliste  est consolidée. Il missionnera un médecin expert afin de déterminer l’ampleur du préjudice.

Expertise médicale et indemnisation du cycliste

Indemnisation accident route indemnisation cycliste velo L’assureur du véhicule qui a renversé le vélo et le cycliste peut faire expertiser le cycliste afin de pouvoir évaluer son dossier. Cette expertise médicale donne la possibilité à l ‘assureur de verser et d’évaluer la provision nécessaire. L’assureur missionne aussi son médecin expert à la consolidation de l’état de santé de la victime cycliste. Sur la base de ce document il fera alors une offre d’indemnisation définitive à la victime cycliste. Le cycliste victime n’a pas nécessairement besoin de se faire assister par un médecin expert de victimes à l’occasion des différentes expertises. Ce n’est pas vraiment utile. C’est à la consolidation qu’il convient éventuellement de se faire assister, à fortiori s’il reste malheureusement des séquelles. Les médecins experts des assureurs ne sont pas obligatoirement objectifs. Il n’est pas rare que l’expertise finale faite seule par le médecin de l’assureur oublie des préjudices ou sous évalue le chiffrage. Chaque situation étant particulière, n’hésitez pas à contacter l’association au besoin.

Jurisprudence Accident vélo

N’est pas une faute inexcusable pour le cycliste blessé le fait d’emprunter de nuit une route départementale qu’elle savait dangereuse au lieu de la piste cyclable alors qu’elle circulait sur un vélo dépourvu de tout éclairage. Cour de cassation 2019.

Quand l’accident de la route est un accident mortel pour le cycliste, que se passe t’il ?

Indemnisation accident route indemnisation cycliste velo L’accident mortel du cycliste donne l’obligation dans le cadre de la loi Badinter à l’assureur de la voiture de s’adresser aux ayants droits de la victime cycliste, c’est à dire aux parents, grands parents, frères et soeurs, enfants , petits enfants ou conjoint. L’assureur de la voiture impliquée doit s’adresser aux ayant droits en envoyant dans les six semaines qui suivent l’accident de la route un questionnaire Badinter. Il doit ensuite faire une offre d’indemnisation concernant le préjudice moral subi ainsi que le préjudice économique ( pertes financières du fait du décès du piéton, frais d’obsèques…) Il peut arriver que certains ayants droits ne soient pas contactés l’assureur celui-ci n’ayant pas la liste complète de toute la famille. Il convient que les ayants droits du cycliste suite à un accident de la route mortel se fassent connaitre auprès de l’assureur de la voiture mandaté. Voir dans les rubriques ci-contre l’intérêt ou non de déposer plainte.

Loi Badinter : indemnisation pour le cycliste victime d’un accident de la route ?

Indemnisation accident route indemnisation cycliste velo Dans le principe le cycliste à vélo renversé par une voiture a droit à la réparation intégrale de son préjudice, c’est à dire qu’il doit être remis dans l’état financier le plus proche de ce qu’il aurait été s’il n’avait pas eu d’accident de la route. Si vous êtes cycliste victime il convient de vous documenter sérieusement sur notre site afin d’avoir le minimum de culture indispensable pour vous défendre correctement. La loi Badinter vous protège de manière particulièrement efficace mais l’assureur ne suit pas nécessairement toutes les conséquences qui en découlent. Il n’est pas toujours facile pour une victime cycliste de se défendre n’ayant pas l’habitude de ses droits. Il est vivement conseillé de vous renseigner en lisant le site pour comprendre dans quel cadre l’indemnisation aura lieu. Il peut être utile également d’avoir des explications orales. La permanence de l’Association Accident de la Route a cette vocation.

Remarque sur l’accident en vélo

La loi Badinter protége l’indemnisation du cylcliste qui devra être indemnisé de son préjudice corporel quelques soient les circonstances. Il ne faut pas confondre la notion de droit à indemnisation et la notion de responsabilité. Un cycliste peut être responsable d’un accident tout en ayant le droit d’être indemnisé.

 

Exemples de questions de victimes sur une offre d’indemnisation suite à un accident de vélo

Accident vélo montant indemnisation

En octobre dernier, j’ai été victime d’un accident de vélo. Alors que je circulais sur un rond-point, une voiture s’est engagée et m’a renversé. J’ai reçu il y a quelques jours le rapport d’expertise médicale. La proposition d’indemnisation de l’assurance ne m’a pas encore été transmise et je souhaiterais donc savoir combien je suis en droit d’attendre pour les indemnités avec les éléments suivants : Déficit fonctionnel temporaire partiel, classe I pendant 50 jours – Arrêt de travail : 3 jours Souffrance endurées : 1,5/7 (4 points de suture au niveau de l’arcade, contusions au visage, à l’épaule et à la hanche ainsi que des douleurs un peu partout pendant 2 semaines, beaucoup d’appréhension encore aujourd’hui quand je fais du vélo) Préjudice esthétique permanent : 1/7 (2 cicatrices à l’arcade, sachant que je suis âgé de 24 ans – Il me reste une douleur à la hanche uniquement quand je m’appuie dessus qui a été indiquée dans le rapport, sans plus.– Frais kilométriques pour 214 km. Selon mes estimations faite avec plusieurs sites internet dont le vôtre, une proposition à 2700€ me paraît acceptable mais peut-être que je me trompe… Qu’en pensez-vous ? Avez-vous dans votre historique, des situations similaires à la mienne pour pouvoir comparer l’indemnisation ? Selon vous quel montant vous paraît acceptable ? Et autre question : comment cela se passe-t-il si je juge la proposition de l’assurance insuffisante ? Font-ils une seconde proposition ou y-a-t-il immédiatement un recours juridique ?

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS suite à accident de vélo

J’ai eu un accident de la route en vélo. Le conducteur d’une automobile m’a renversé dans un rond-point. Il allait très vite et ne m’a pas vu car il était ébloui par le soleil. Il ne s’est pas arrêté au cédez le passage. J’ai eu, outre plusieurs contusions, le bassin fracturé. J’ai déposé une plainte pour blessures involontaires ainsi que défaut d’assurance. Le fautif est convoqué à une audience devant le tribunal correctionnelle pour laquelle je vais me constituer partie civile. Je ne sais pas comment je dois faire pour évaluer mes dommages corporels, étant précisé que je suis toujours arrêté et que je vais certainement être déclaré en incapacité de travail (je suis livreur). Dois-je sollicité une expertise médicale judiciaire ou faire évaluer les séquelles par un médecin agréé?

Indemnisation accident vélo

J’ai été victime d’un accident alors que je circulais à vélo pour me rendre à mon travail il y a un mois. Une voiture m’a renversé et a prit la fuite après avoir roulé sur mon vélo. La plaque d’immatriculation a été relevée. J’ai déposé plainte et la police a retrouvé la personne. J’ai eu un ITT de 15 jours (pneumothorax). Aujourd’hui, mon assurance habitation m’indique qu’ils ne sont pas concernés car il s’agit d’un accident de trajet et que c’est la loi Badinter qui me protège. C’est donc à moi de faire les démarches auprès de l’assureur de la personne responsable du sinistre. Le commissariat m’indique le contraire. Est-ce l’assurance de la personne responsable qui doit rembourser les dommages corporels ET matériels ? Dois-je faire les démarches moi-même ou est-il préférable de passer par un avocat (sachant que le dossier devrait passer en jugement) ? Mon assurance habitation n’a-t-elle vraiment rien à faire dans cette histoire ? Pouvez-vous m’éclairer sur ces différents points s’il vous plait ?

DEMANDE DE CONSEIL SUITE ACCIDENT EN VELO constat amiable

J’ai eu un accident tandis que je circulais en vélo. J’ai été acculé contre un trottoir par un ensemble routier. Le camion ne m’a pas touché mais il m’a fait tomber sur le côté droit (côté trottoir). La gendarmerie nationale est intervenue ainsi que les pompiers qui m’ont évacué à l’hôpital. J’ai été hospitalisé sept jours (pneumothorax, 5 cotes cassées). Il m’a été remis un certificat médical faisant état d’une ITT de 45 jours. J’ai pris contact avec la gendarmerie qui n’a pas ouvert de procédure accident. De mon côté par négligence, je n’ai pas fait de déclaration à mon assureur. J’envisage de déposer plainte afin d’obtenir une indemnisation. Qu’en pensez-vous ? Est-il encore possible de rédiger un constat amiable ?

La particuliarité du cycliste en cas d'accident de la route

A retenir :
La particuliarité du cycliste en cas d'accident de la route 
avec un véhicule terrestre à moteur est qu'il sera indemnisé 
de son préjudice corporel même s'il a commis une faute.

Accident velo contre une voiture

Une voiture m a coupé la route en rentrant dans sa societé je circulais sur la voie cycliste et je n ai pas pu l’eviter j ai percuté la voiture et j’ ai été emmener au urgence par les pompiers je connais pas le nom du chauffeur quand ma femme est passé dans la societé pour rechercher mon vélo personne ne s’est présenté pour assumer cet accident je pense que ce véhicule est un véhicule de societé  et l accident est arrivé à paris . Comme je circulais pour me rendre a mon travail je suis en arret de travail pour 10 jours que dois je faire porter plainte au commissariat et comment puis je me faire rembourser mes réparations de vélo et l achat d’un nouveau casque . cela s’est produit le 14 mai et je ne sais pas si je suis toujours dans les délais quels sont les démarches que je peux entreprendre sachant que les appels téléphoniques que ma femme a tenté auprès de la société sont restés infructueux.

Velo contre moto

Mon fils de 17 ans a été victime d’un choc frontal avec une moto de type 50 conduite par un jeune de 16 ans.Il n’a aucun souvenir de l’accident, il a une commotion cérébrale et un genou très gonflé. Son velo est très abîmé. La maman de jeune m’a dit que je devais faire marcher ma responsabilité civile, et que la moto n’était assurée qu’au tiers. Pourtant, je pense qu’il faut que je fasse une déclaration d’accident, car il y a eu des dommages corporels, et un velo de compétition en très mauvais état. Que dois-je faire?