Exemple indemnisation maladie nosocomiale

Pour toutes vos questions l’Association AIVF  est là pour vous aider du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Exemple indemnisation maladie nosocomiale

 “Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer”

 

Exemple d’indemnisation suite à une maladie nosocomiale

L’association vous donne un exemple d’indemnisation suite à une maladie nosocomiale afin que vous compreniez facilement comme agir. Les victimes pensent souvent que c’est un parcours du combattant pour se faire indemniser. Or ce n’est pas si compliqué qu’il peut y parraître…

Se renseigner : Question sur infection nosocomiale et recours

Question sur infection nosocomiale et recoursJe me permets de vous contacter à la suite d’un soucis que j’ai eu l’année dernière à l’hôpital. J’avais été opéré par un chirurgien à la suite d’un accident de moto il m’avait fait les ligaments croisées avec une retouche menisquale et l’enfoncement du plateau tibial. J’ai été réopéré à la clinique par un nouveau chirurgien suite à de l’artrose dût à l’enfoncement de mon plateau tibial. J’ai été en centre de rééducation quelques jours après l’opération mais les douleurs étant toujours aussi intense ils m’ont changé pas mal de fois les anti-douleurs à la suite de ça j’ai fait début juillet une hépatite médicamenteuse où rien a été géré et aucune recherche n’a été faites pour savoir d’où venait cette hépatite. De là en est venu une infection sur le bas de la cicatrice mon chirurgien m’a demandé de passer aux urgences de l’hôpital, le médecin des urgences a pris sur lui de me vider le pue qu’il y avait dans la cicatrice avec une pince de bloc sans prendre en compte le matériel dans la jambe et sans prendre le temps de téléphoner au chirurgien pour savoir la marche a suivre . Aucun prélèvement, prise de sang ou médicaments pour arrêter cette situation n’a été effectué. Je me suis posé des questions sur cette infection nosocomiale. A la suite de ça j’ai toujours eu des douleurs j’ai repris le centre de rééducation mi aout  mais dès le premier jour de piscine l’infection est revenu, j’ai contacté le chirurgien qui m’a expliqué que ce n’était rien . Au mois de septembre mon rendez-vous des 3 mois a été vite fait des craquements dans toute la jambe, des douleurs toujours aussi présente. Je n’étais pas guéri de l‘infection nosocomiale. L’infection était fixée sur le tibia ils m’ont noté ( hyper fixation tardive extrêmement intense au niveau de l’ostéotomie du genou gauche témoignant d’une extrême souffrance osseuse à ce niveau ). D’où mon e-mail pour faire un recours contre l’hôpital et le chirurgien qui à aucun moments n’a entendu la souffrance que j’endure depuis l’opération à cause de cette infection nosocomiale. Lorsque je regarde sur internet de partout il est marqué que s’il y a une quelconque infection nosocomiale suite a une ostéotomie le chirurgien doit re ouvrir enlever les plaques nettoyer et remettre …

Réponse  sur infection nosocomiale et recours

Question sur infection nosocomiale et recours En cas d’accident médical type infection nosocomiale pour l’Association AIVF le mieux est dans un premier temps de déposer un dossier à la CRCI commission de conciliation et d’indemnisation. Voir infection nosocomiale et suite juridique.
La commission rendra un avis et tentera une conciliation après expertise médicale. Si l’avis est positif, il conviendra ensuite de faire le recours en indemnisation auprès de l’organisme responsable. Compter huit mois entre le moment où le dossier est déposé et le moment où vous aurez l’avis définitif de la commission. Compter quatre mois de plus le temps de négocier les indemnités de l’infection nosocomiale.

Oniam et infection nosocomiale : remarques de l’AIVF

Il est à noter que par expérience nous avons remarqué que l’indemnisation proposée par l’ONIAM est souvent inférieure aux sommes habituelles.
Il convient donc d’être vigilant.
La victime d’une infection nosocomiale doit être complètement indemnisée.
Tout ce que dit l’ONIAM n’est pas parole d’évangile.
L’offre peut être discutée et la victime d’infection nosocomiale a le droit lorsque c’est judicieux d’aller réclamer son indemnisation devant un tribunal.
C’est la loi Kouchner qui encadre cette indemnisation.

Exemple proposé pour comprendre l’indemnisation d’une infection nosocomiale

En cas d’infection nosocomiale il est possible d’être indemnisé sous certaines conditions.
Voici un exemple typique d’une indemnisation résultant d’une infection nosocomiale.
Victime d’une infection nosocomiale ( staphylocoque doré ).
Le patient âgé  a contracté une infection suite à une opération du genou. Il en est résulté un arrêt d’un an.
Il n’a pas pu reprendre son travail étant salarié dans la boucherie.
Il en a résulté une très grande fatigue. Le genou est à présent bloqué. Boiterie.
Le patient a déposé un dossier auprès de la Crci. Un médecin expert a été nommé et a conclu qu’il s’agissait bien d’une infection nosocomiale.
Le médecin expert a chiffré les postes ainsi :
ITT 6 mois
ITP à 50 pour cent 6 mois
ITP à 25 pour cent 3 mois
Prétium doloris 8-6-7 3,5/7
Préjudice esthétique 1/7
Aipp  20 pour cent
Préjudice d’agrément retenu
Préjudice professionnel Perte d’emploi reconversion

Après négociation auprès de l’ONIAM le patient a obtenu les sommes :

ITT 15000  euros ( perte revenus
ITP 7000 euros
ITP 3000 euros
Prix douleur 5000 euros
Préjudice esthétique 1000 euros
AIPP 35000 euros
préjudice d’agrément 2000
Préjudice professionnel 30000

Exemple de question posée suite à une infection nosocomiale

Infection nosocomiale – Demande d’informations sur le recours

J’ai des questionnements quant aux dossiers de médicaux de ma maman, qui est décédée d’une infection nosocomiale en août dernier. Mes questionnements portent sur la prise en charge de la maladie (cancer situé derrière l’œsophage) de la part du médecin traitant mais aussi sur le déroulement de son hospitalisation. En bref, elle se plaignait d’une gêne au niveau du thorax en janvier n’arrivait plus à avaler (même de l’eau). Il a fallu que son mari cogne du poing sur la table pour avoir un IRM. Le diagnostic n’est tombé qu’en mai , s’en suivant une hospitalisation avec traitement de chimiothérapie, puis une pleurésie avec drainage, une infection au E. Cloacae (début de fièvre vers mi-juin, diagnostic fin juillet), mise sous hypnotique le 8 août et retrouvée au sol dans sa chambre décédée le 9 août . J’aimerai savoir quels sont mes recours et dans quelle catégorie mes recours pourraient être introduits pour faire reconnaitre l’infection nosocomiale. Il est difficile pour moi d’entreprendre les démarches utiles et nécessaires pour faire valoir mes droits. Je me pose des questions sur cette infection nosocomiale et la possibilité de recours. Je reste bien évidement à votre disposition pour tous renseignements additionnels.

A retenir : 
Pour faire reconnaitre une infection nosocomiale 
il faut déposer un dossier à la CRCI. Si celle-ci est reconnue,
 l'ONIAM procédera à l'indemnisation des conséquences de l'infection.

Exemple de question sur l’infection nosocomiale

A la suite d’ une d une infiltration dans le genou 3 jours après je me suis retrouvée aux urgences souffrant terriblement et ne pouvant pas marcher j’ai eu des antibio mais cela n’a rien fait j ai eu le droit à un prélèvement il s’avère que j’ avais une infection nosocomiale avec un  staphylocoque dore donc rentrée en urgence lavage du genou et 6 jours d hopital privé. Je me suis retrouvée en chambre duo que je devais etre en chambre seule. Finalement j ai eu chambre seule mais je n ai pu sortir que si je payais le differene à ma charge. Donc c est ce que j ai fait Je n ai pas demande à me retrouver a l hopital pour 6 jours en ayant perfusions 3 fois par jour ne pouvant plus marcher. au bout de ces 6 jours je suis sortie en ayant chez moi infirmière pendant 15 jours marchant avec un déambulateur et ensuite sceance de kine pendant 6 mois. Il accepte de me rembourser la chambre à titre commercial (suite courrier) malgré tout toujours rien mais les médicaments non rembourses par la sécurite sociale il n en parle pas Que puis je faire ? Qui est responsable de cette infection ?