Qui paye les dommages corporels ?

Pour toutes vos questions l’Association AIVF est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

association aide victimes de France AIVF

 “Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer”.

                                 

Qui paye les dommages corporels d’un accident de la route ?

En cas d’accident de la route, les droits à indemnisation varient selon votre rôle. Si vous êtes passager ou piéton, vous pouvez prétendre à une indemnisation. Toutefois, si vous êtes le conducteur, l’indemnisation dépend de votre part de responsabilité dans l’accident et des conditions de votre assurance. Peu importe votre statut, il est nécessaire d’entreprendre certaines démarches pour obtenir cette indemnisation.

Dommages corporels pour les piétons et passagers : en tant que piéton ou passager, vous bénéficiez d’une indemnisation complète pour les préjudices subis du fait de l’accident, à moins d’une action délibérée de votre part causant le dommage. Cette indemnisation est prévue dans le cadre de la loi Badinter.

Dommages corporels pour les conducteurs :  si vous conduisez un véhicule impliqué dans l’accident, l’indemnisation n’est pas systématique. Elle dépend de votre degré de responsabilité dans l’accident et des garanties incluses dans votre assurance auto (garantie du conducteur). Selon ces critères, vous pourriez recevoir une indemnisation totale, partielle, ou aucune indemnisation.

Quelle indemnisation pour les dommages corporels ?

En tant que victime d’un accident de la circulation, vous avez le droit de demander une indemnisation pour divers préjudices. Si, malheureusement, vous veniez à décéder, vos proches auraient également droit à une indemnisation.

Dommages corporels indemnisables :

  • Le préjudice lié à la douleur et aux souffrances endurées (pretium doloris).
  • Le préjudice lié aux blessures : cela inclut l’invalidité, qu’elle soit permanente ou temporaire, totale ou partielle, et l’impact sur votre capacité de travail.
  • Le préjudice esthétique, comme les cicatrices ou les déformations corporelles.
  • Le préjudice sexuel, englobant les difficultés ou l’incapacité d’avoir des relations sexuelles ou de procréer.
  • Le préjudice d’agrément, c’est-à-dire la perte de la capacité à participer à des activités culturelles, sportives ou de loisirs.

Indemnisation en cas de décès :

  • Ils peuvent demander une indemnisation pour le préjudice moral, c’est-à-dire la souffrance causée par votre perte.
  • Ils peuvent également réclamer une compensation pour le préjudice économique, qui couvre les difficultés financières engendrées par votre absence, comme le paiement d’une pension alimentaire.

Comment demander l’indemnisation des dommages corporels à l’assurance ?

Pour obtenir une indemnisation en tant que victime d’accident corporel :

  1. Déclarez l’accident à l’assurance du conducteur responsable dans les 5 jours ouvrés.
  2. Fournissez à l’assurance :
    • Un certificat médical ou d’hospitalisation.
    • Si nécessaire, un avis d’arrêt de travail avec une lettre détaillant les dommages subis.
    • Votre exemplaire du constat d’accident complété.
  3. L’assurance peut demander une expertise médicale, en vous convoquant au moins 15 jours calendaires avant l’examen. Vous pouvez être assisté par votre médecin.
  4. L’assurance doit envoyer le rapport d’expertise dans les 20 jours suivant l’examen.
  5. L’assureur a 3 mois pour proposer une offre d’indemnisation complète. Si la responsabilité n’est pas claire ou si les dommages ne sont pas entièrement évalués, l’offre peut être présentée jusqu’à 8 mois après l’accident.

Attention : Si le responsable est inconnu, non assuré ou si un animal sauvage a causé l’accident, le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) peut intervenir.

Pour les proches de la victime en cas de décès :

  1. Vous pouvez demander une indemnisation pour préjudice moral et économique.
  2. La compagnie d’assurance doit vous contacter suite à l’information du décès par la police ou la gendarmerie. Si elle ne le fait pas, vous pouvez la contacter vous-même.
  3. L’assureur attendra le procès-verbal de la police ou de la gendarmerie détaillant les circonstances de l’accident avant de proposer une offre d’indemnisation.

Qui paye les dommages corporels d’un accident de la vie ?

Dans le cas d’un accident de la vie, la prise en charge des dommages corporels dépend de plusieurs facteurs. Si vous aviez souscrit une assurance individuelle accident ou une garantie des accidents de la vie (GAV), c’est cette assurance qui couvre les frais liés aux blessures subies. Ces assurances offrent généralement une indemnisation pour les frais médicaux, la perte de revenus en cas d’incapacité temporaire ou permanente de travail, et d’autres préjudices spécifiques. En l’absence d’une telle assurance, vous pouvez vous tourner vers votre mutuelle ou votre assurance santé pour couvrir une partie des frais médicaux. Si l’accident est dû à la faute d’un tiers, vous pouvez demander une indemnisation à la personne responsable ou à son assurance responsabilité civile.

Qui paye les dommages corporels pour un accident médical ?

Dans le cas d’accidents médicaux, la prise en charge des dommages corporels s’effectue de manière différente. Si l’accident médical résulte d’une erreur de soin, d’une infection nosocomiale ou d’un problème lié à un médicament ou un dispositif médical, la responsabilité peut incomber à l’établissement de santé ou au professionnel de santé impliqué. Dans ces situations, vous pouvez demander une indemnisation auprès de l’assurance responsabilité civile professionnelle du praticien ou de l’établissement de santé.

Si l’accident médical est reconnu comme un “accident médical sans faute”, c’est-à-dire un risque inhérent à l’acte médical qui ne résulte pas d’une erreur de soin, vous pouvez vous tourner vers l’Office National d’Indemnisation des Accidents Médicaux (ONIAM). L’ONIAM intervient lorsque les dommages sont suffisamment graves et permet une indemnisation sans avoir à prouver une faute. Pour les victimes ayant souscrit une assurance individuelle, comme une assurance accidents de la vie (GAV), celle-ci peut également couvrir certains dommages liés à des accidents médicaux.

bonne lecture de l'Indemnisation de l'accident de la route

Retenir : vous pouvez être assisté par un avocat ou un médecin de recours dans votre procédure d'indemnisation

Questions de victimes sur le sujet : Qui paye les dommages corporels ?