Préjudices corporels victimes indirectes

Pour toutes vos questions l’Association AIVF  est là pour vous aider du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Préjudices corporels victimes indirectes

 “Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer”

___________________________________________________________

Préjudices corporels victimes indirectes : présentation

Préjudices corporels victimes indirectes Il s’agit des postes de préjudice corporel qui concernent les victimes qui n’ont pas été directement victime de l’accident.
Dans le concret il s’agit des proches et ayants droits ( conjoints, enfants….)
Bien que ces victimes n’aient pas été directement touchées par l’accident il n’en demeure pas moins qu’elles subissent un véritable préjudice qui est indemnisable.
Il y a deux situations différentes : le cas où la victime directe est décédée suite à l’accident et le cas où la victime a survècu..
En cas de décès par exemple il est évident que les plus proches de la victime subissent un réel préjudice : non seulement elles perdent un proche et de ce fait sont touchées au niveau affectif mais en plus la disparition de la victime peut engendrer une modification de leur situation financière.
C’est le cas évident d’un enfant mineur qui non seulement perd immédiatement le soutien financier de son parent décédé mais en plus perd un moyen financier de faire des études.

___________________________________________________________

___________________________________________________________

Exemple de question posée pour l’indemnisation suite à un décès

Je vous contacte car mon papa est décédé aux Urgences.
Je me pose des questions pour faire reconnaitre la vérité ainsi que pour que les ayants droits soient indemnisés du décès.
Il avait été hospitalisé pour infection avec sonde à demeure mis sous INVANZ iv ils l’ont laissé ressortir alors qu’il avait 38°5 de température et tremblement plus toux sèche.
Le médecin traitant est venu au domicile et l’a envoyé aux urgences pour voir un urologue hormis appel aucun urologue .Papa tremblait, avait mal au ventre qui était très gonflé je l’ai signalé mais pas pris en compte il avait eu 39 de fièvre le matin on m’a juste dit d’arrêter de l’amener pour n’importe quoi que c’est là qu’il allait être vraiment malade vu que pas de fièvre aux urgences (je tiens à préciser que le moindre passage aux urgences me permet de perdre minimum 5h de ma journée je dois être maso).
Au moment de me le renvoyer à la maison 3H après le docteur m’a téléphoné en me disant que mon papa avait peut être une petite virose et que si jamais j’appelle le médecin ou que je le ramène au Chiva….  Tout le week end j’ai eu papa à la maison fièvre tremblement mais vu ce que AS Prulière médecin urgentiste m’avait sorti j’ai fait appel à SOS médecin le 16 il a fait tout ce qu’il pouvait tout comme le médecin traitant le 17 et le 18 car personne n’avait mentionné que la radio du thorax montrait une masse indistincte côté droit qui pouvait faire penser à une pneumopathie .Papa avait une tumeur au rein en plus,avec l’INVANZ c’était pas top l’urologue qui n’avait jamais vu mon père ne s’est même pas posé de question  au téléphone on gère les patients ,entre ses antécédents et son âge: la masse on attend les résultats de la prise de sang ( masqués par l invanz )
L’arrêt de ce médicament aurait sûrement sauvé mon papa et un peu plus considération des accompagnants car moi je savais et leur ai dit que mon papa était mal mais rien à foutre.Je tiens à préciser que j’ai eu un interne super au départ et que 20mns plus tard une femme se présentant comme médecin sans badge ni nom me rentre dedans j ‘ai même demandé si c’était pas la femme de ménage.
J’ai fait intervenir les pompiers suite aux conseils du médecin vu le matin papa est parti à 16H de la maison décédé au Chiva à 16h30 suite à hémastémèse le rapport ayant été fait à 16h49 je comprends plus rien.
Je ne parle même pas de la façon dont on m’a annoncé le décès ni le délai pour que j’amène le livret de famille et les vêtements très frustrants dans un moment pareil.
Je précise que mon papa avait 83ans et ce que j’ai  vu dans cet hôpital faut pas vieillir çà faisait 2 ans que je m’occupais de mes 2 parents et le désastre à chaque fois que j ai fini aux urgences 5 à 6 heures d’attente dans les couloirs sans boire avec Alzheimer sans que je puise les approcher … Du coup dès que je pouvais les soigner à la maison je le faisais quitte à rester debout 24/24 le temps de régler les problèmes.
Après le décès de mon papa ma maman avec qui il était très fusionnel s’est laissé aller et est décédée.
Je vous demande de m’aiguiller car le médecin qui m’a reçu quand j’ai amené les habits de mon papa m’a dit qu’il  venait de prendre sa garde et qu’il y avait eu un couac et que je devais demander le dossier médical ce que j’ai fait et c’est là que j’ai eu le résultat de la radio mais que faire???
Comment faire reconaitre ces fautes ? Comment être indemnisé du décès ? A quoi avons nous droit ?