Accident passage piéton

Pour toutes vos questions Association AIVF est là pour vous aider du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Accident passage piéton

 “Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer”

_____________________________________________________________________

Accident passage piéton explication

Accident passage piéton Tout piéton victime d’un accident de la circulation causé par un véhicule terrestre à moteur bénéficie d’une indemnisation pour ses dommages corporels.
La seule exception est pour le piéton ayant volontairement recherché le dommage qu’il a subi (sauf pour les piétons les plus fragiles : mineurs de moins de 16 ans ou majeur de plus de 70 ans ainsi que les titulaires d’une carte d’invalidité au moins égal à 80%).
Que l’accident se déroule sur un passage piéton ou non, le piéton sera systématiquement protégé par la loi Badinter.
Il est important de déclarer l’accident de la circulation dans les 5 jours suivant l’accident à son assureur ainsi que récupérer les coordonnées de l’assureur du véhicule ayant causé l’accident au passage piéton.
L’assureur doit ensuite faire parvenir à la victime de l’accident piétonne un questionnaire afin que celui ci renseigne la nature des dommages subis, sa situation personnelle et professionnelle afin de permettre à l’assureur de mettre en place l’indemnisation de celui-ci.
L’assureur chargé de l’indemnisation du piéton a ensuite 8 mois pour verser au piéton une avance sur l’indemnisation finale afin que ce dernier n’ait pas de soucis financiers du fait de l’accident.
Il faudra ensuite patienter jusqu’à la consolidation de l’état de santé de la victime piéton afin de permettre au médecin conseil d’évaluer toutes les conséquences de l’accident de la circulation dans la vie du piéton.
C’est sur la base du rapport du médecin conseil que l’assureur calculera l’indemnisation qui sera versée au piéton.
L’assureur a ensuite 5 mois suite à la consolidation pour faire parvenir à la victime son offre d’indemnisation définitive.

_____________________________________________________________________

Accident de la route sur passage piéton

Accident passage piéton Que l’accident ait lieu sur un passage pour piéton ou sur une voie de circulation urbaine, celui ci sera indemnisé s’il n’a pas commis de faute inexcusable (tentative de suicide par exemple).
Le constat amiable permet à la victime d’obtenir les coordonnées de l’assureur de la personne l’ayant percuté ainsi que de déterminer les circonstances de l’accident de la route.
L’indemnisation du piéton se déroule selon les règles de droit commun, il sera donc indemnisé de toutes les conséquences personnelles et professionnelles liées à son accident.
L’indemnisation doit couvrir l’ensemble des préjudices subis par le piéton.
Que le feu tricolore soit vert ou rouge sur le passage piéton, le piéton sera indemnisé si on ne retient pas qu’il a volontairement recherché le dommage qu’il a subi.

_____________________________________________________________________

Conseils de l’association d’aide à l’indemnisation des victimes de la route et de la circulation

Accident passage piéton Plus le préjudice subi est important, plus il faudra être vigilent sur l’indemnisation finale.
N’hésitez pas à contacter l’association indemnisation accident de la route si vous avez été victime d’un accident de la circulation sur un passage piéton et que vous vous posez des questions quant à votre indemnisation.
Il n’existe pas de partage de responsabilité pour une victime sur un passage piéton puisqu’on ne parle pas de responsabilité mais de droit à l’indemnisation en matière de réparation du préjudice corporel.

_____________________________________________________________________

Exemple de question sur l’accident sur un passage pièton

J’ai été renversé en rentrant chez moi après le travail sur un passage piéton par un chauffard qui a brûlé le feu rouge et ensuite s’est enfui. Il a été retrouvé par la police. Je souffre de multiples fractures dont le plateau tibial qui a été opéré, de la clavicule, de l’omoplate et de 7 côtes.
Je ne peux exercer Aucun appuis sur ma jambe, ni sur mon bras du côté clavicule cassée  pendant 60 jours.
Je suis resté à hôpital un mois puis suis chez moi immobilisé en attendant de pouvoir aller dans un centre de rééducation
Mon accident a été classé en accident du travail.
Le médecin légiste venu à l’hôpital a évalué une ITT de 100 jours avec risque de complications.
J’ai besoin d’avoir des conseils pour bien garantir mes droits . La région parisienne est-elle dans votre zone d’intervention? Sinon vers quelle association de défense dois je me rapprocher? A quoi a t on droit suite à un accident sur un passage pièton où je ne suis pas du tout responsable ?