Aipp et Dfp membres inferieurs

Aipp et Dfp membres inferieurs

 

Aipp et Dfp membres inferieurs A savoir : L’AIPP ou DFP correspond à la réduction du potentiel physique, psychosensoriel ou intellectuel .  L’AIPP  signifie Atteinte à l’Intégrité Physique et Psychique. C’est l’expertise médicale qui détermine le taux d’aipp . Ce poste de préjudice s’appelle également DFP, c’est à dire Déficit Fonctionnel Permanent

AIPP ou DFP Préalable
Aipp et Dfp membres inferieurs 
Les membres inférieurs assurent la fonction de locomotion dont la perte, Si l’on respecte une certaine harmonie avec l’économie générale, représente une AIPP ou DFP évaluée à 90 %. C’est dans cet esprit que le maximum suggéré pour l’amputation d’un membre inférieur est de 75 % AIPP ou DFP, mais il est évident que le taux AIPP ou DFP doit essentiellement tenir compte des possibilités qu’a la victime de se déplacer et de vaquer à ses occupations habituelles, les appareillages apportant, lorsqu’ils sont efficaces, de sensibles modifications aux taux AIPP ou DFP proposés ci-dessous.
Aipp et Dfp membres inferieurs Leur fonction essentielle étant la marche, les critères d’appréciation concernent avant tout la stabilité et la mobilité, l’équilibre statique et dynamique entre les deux membres inférieurs jouant un rôle capital. D’où l’intérêt de l’étude de la station debout et de la marche qui conditionnent l’incapacité. Une fracture du fémur ou du tibia bien consolidée peut ne laisser aucune séquelle, donc aucune incapacité.
Aipp et Dfp membres inferieurs Des atteintes circulatoires post-traumatiques des membres inférieurs, des hypodermites, des ulcérations trophiques prolongées et récidivantes, des infections chroniques ou des fîstulisations récidivantes peuvent justifierune majoration du taux AIPP ou DFP.

AIPP
ou DFP Raccourcissement
Aipp et Dfp membres inferieurs 
S’il est isolé, il peut être compensé par le port d’une talonnette ou d’une semelle orthopédique.
– inférieur à 3cm 0 à 3 %
– 3 à 6 cm 3 à 10 %
– 6 à l0 cm 10 à 20 %
Aipp et Dfp membres inferieurs 
Ces taux ne doivent pas être ajoutés mathématiquement aux taux en rapport avec une éventuelle raideur articulaire associée.

AIPP  Perte totale par amputation ou paralysie
– Au niveau de la hanche 75 % AIPP ou DFP
– Au niveau de la cuisse 65 % AIPP ou DFP
– Au niveau du genou 60 % AIPP ou DFP
– Au niveau de la jambe 40 à 50 % AIPP ou DFP
– Au niveau de la cheville 30 % AIPP ou DFP
– Amputation tarso-métatarsienne 25 % AIPP ou DFP
– Amputation de tous les orteils 15 % AIPP ou DFP
– Amputation du gros orteil 10 % AIPP ou DFP
Aipp et Dfp membres inferieurs Les taux AIPP ou DFP indiqués ci-dessus peuvent être réduits de 1/3 à 1/2 en cas de prothèse ou d’orthèse bien supportée et donnant un résultat fonctionnel satisfaisant.

AIPP ou DFP Ankylose en position de fonction
– Hanche 40 % AIPP ou DFP
– Genou 25% AIPP ou DFP
– Cheville (tibio-tarsienne + sous-astragalienne) 15 % AIPP ou DFP – Sous-astragalienne isolée 8 % AIPP ou DFP>
– Médio-tarsienne 8 % AIPP ou DFP
Aipp et Dfp membres inferieurs Ces taux AIPP ou DFP doivent être majorés de 1/4 à 1/2 en cas de position vicieuse, de raccourcissement ou désaxations associés, de troubles trophiques.

AIPP ou DFP Raideur moyenne
– Hanche 20 % AIPP ou DFP
– Genou 10% AIPP ou DFP
– Tibio-tarsienne 6 % AIPP ou DFP
– Sous-astragalienne 3 % AIPP ou DFP
– Médjo-tarsienne 3 % AIPP ou DFP
Aipp et Dfp membres inferieurs 
Ces taux AIPP ou DFP doivent être majorés de 1/4 à 1/2 s’il existe des troubles associés tels qu’instalibité articulaire, douleurs, mauvaise position, raccourcissement, troubles trophiques.

AIPP ou DFP et Instabilité articulaire
– Hanche 30 à 50 % AIPP ou DFP
– Genou
Aipp et Dfp membres inferieurs Laxité ligamentaire bien compensée permettant une activité normale 3 à 5 % AIPP ou DFP
Aipp et Dfp membres inferieurs 
Laxité ligamentaire franche bien compensée lors de la marche mais entravant certaines activités 5 à 15 % AIPP ou DFP
Aipp et Dfp membres inferieurs 
Laxité ligamentaire (tiroir, latéralité) ayant un retentissement sur la marche 15 à 25 % AIPP ou DFP
– Cheville
Aipp et Dfp membres inferieurs Petit diastasis isolé entraînant un discret ballotement astragalien, mais sans retentissement clinique 0 à 3 % AIPP ou DFP
Aipp et Dfp membres inferieurs Diastasis responsable d’entorses à répétition 3 à 8 % AIPP ou DFP
Aipp et Dfp membres inferieurs Diastasis gênant la marche de façon permanente 8 à 12 % AIPP ou DFP

AIPP  ou DFP et Paralysie complète d’un membre inférieur  Sciatique (tronc) 30 à 40 % AIPP ou DFP
Aipp et Dfp membres inferieurs 
Sciatique polité externe 18 à 25 % AIPP ou DFP
Aipp et Dfp membres inferieurs 
Crural 30 à 40 %
Aipp et Dfp membres inferieurs 
Le taux doit tenir compte, en minoration, des possibilités et de l’efficacité d’un appareillage type orthèse.

AIPP ou DFP et Névralgie sciatique
Aipp et Dfp membres inferieurs 
Suivant la fréquence des crises et surtout le retentissement sur le sommeil, la marche et les activités en général 10 à 30 % AIPP ou DFP

AIPP  ou DFP et Prothèse totale de la hanche
Aipp et Dfp membres inferieurs 
Indépendamment de la gêne fonctionnelle due à l’état de la hanche, pour l’atteinte infraclinique et les contraintes dues à la présence de la prothèse 10 % AIPP ou DFP

AIPP ou DFP et  Hydarthrose du genou
Aipp et Dfp membres inferieurs 
Ce n’est pas l’hydarthrose elle-même qui justifie une incapacité, mais les troubles qui en sont l’origine (raideurs, instabilité, troubles trophiques). Si l’hydarthrose chronique ne s’accompagne que d’une amyotrophie, sans limitation des mouvements ni laxité 2 à 5 % AIPP ou DFP

AIPP ou DFP et Patellectomie totale
Aipp et Dfp membres inferieurs 
Comptent essentiellement le retentissement sur la fonction du genou et la qualité fonctionnelle du muscle quadriceps. Taux de base 5 % AIPP ou DFP

AIPP ou DFP et Lésions méniscales
Aipp et Dfp membres inferieurs 
En l’absence d’intervention, les réserves sont obligatoires et l’évaluation peut difficilement être définitive.
Aipp et Dfp membres inferieurs Suivant la fréquence des blocages et le retentissement sur l’activité 5 à 15 % AIPP ou DFP
Aipp et Dfp membres inferieurs 
Après intervention, c’est le retentissement sur la fonction du genou qui conditionne l’incapacité, le taux se situant habituellement entre 3 et 6 % AIPP ou DFP

AIPP ou DFP et Cas particulier du pied
Aipp et Dfp membres inferieurs 
Compte tenu de la complexité anatomique de larégion, il est impossible d’en dissocier des segments fonctionnels.
Aipp et Dfp membres inferieurs Les critères d’appréciation sont la douleur,la mobilité et la stabilité, les exemples ci-dessous situant quelques associations pour permettre d’évaluer par assimilation
– Quelques douleurs à la marche, mouvements normaux ou légèrement freinés, absence de claudication 0 à 3 % AIPP ou DFP
– Douleurs intermittentes, limitation modérée des mouvements des diverses articulations, légère claudication mais stabilité du pied 3 à 8 % AIPP ou DFP
– Douleurs à la marche cédant au repos, limitation modérée des mouvements, quelques troubles circulatoires, claudication limitant la marche, laquelle peut s’effectuer sans canne 9 à 15 % AIPP ou DFP
– Ankylose des articulations tibio-tarsienne et sous-astragalienne en position de fonction, n’entraînant pas de douleurs 15% AIPP ou DFP
– Douleurs assez vives, raideur importante ou léger équinisme, troubles trophiques modérés, marche limitée nécessitant l’usage d’une canne 15 à 25 % AIPP ou DFP
– Douleurs vives à la marche ou à l’appui, raideur importante ou équinisme, troubles trophiques, nécessité de 2 cannes pour la marche 25 à 30 % AIPP ou DFP
– Douleurs vives pouvant gêner le sommeil, ankylose en position vicieuse ou déformation importante, troubles trophiques, marche avec cannes-béquilles 30 à 35 % AIPP ou DFP
– Douteurs très vives et continues, déformation importante du pied, appui impossible nécessitant l’usage de cannes-béquilles 35 % AIPP ou DFP