Barème Indemnisation Victimes

Pour toutes vos questions l’Association AIVF est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

AIVF : le pont pour vous aider à passer les difficultés liées à l’indemnisation de votre préjudice corporel
AIVF : le pont pour vous aider à passer les difficultés liées à l’indemnisation de votre préjudice corporel

Sécurité routière et aide aux victimes. Cliquez sur la photo

Barème d’Indemnisation

Essentiel à retenir

  1. Nature Indicative du Barème : Le barème d’indemnisation sert de guide et est donné à titre indicatif, car chaque situation de préjudice corporel est unique. Les offres d’indemnisation sont négociables, particulièrement si elles sont jugées insuffisantes par la victime ou ses représentants.
  2. Rôle des Professionnels : En présence de séquelles significatives ou de conséquences importantes découlant d’une agression ou d’un accident, il est souvent conseillé de faire appel à des professionnels tels qu’un avocat ou un médecin-expert pour obtenir une indemnisation adéquate.
  3. Facteurs Influant sur l’Indemnisation : L’âge de la victime, sa situation personnelle avant l’accident, les circonstances de l’incident, et la juridiction saisie sont des éléments qui peuvent influencer le montant de l’indemnisation, même dans des cas apparemment similaires.
  4. Évaluation des Divers Préjudices : Le barème inclut des estimations pour différents types de préjudices tels que l’AIPP (Atteinte à l’Intégrité Physique et Psychique), les souffrances endurées (Prétium Doloris), le préjudice esthétique, le préjudice d’agrément, et le préjudice moral. Chaque type de préjudice est évalué selon une échelle spécifique, reflétant sa gravité.
  5. Liberté du Juge et Variabilité des Indemnisations : Il n’existe pas de barème officiel d’indemnisation, la jurisprudence établit seulement une tendance générale des montants attribués. Le juge reste libre de fixer l’indemnisation en fonction des spécificités de chaque cas, soulignant l’importance de la documentation et de l’argumentation dans la demande d’indemnisation.

Le barème d’indemnisation qui suit est donné uniquement à titre indicatif, car toutes les situations sont susceptibles d’être différentes. Voir Barème indemnisation corporelUne offre d’indemnisation est discutable et peut être négociée à la hausse si celle-ci semble insuffisante. En cas de séquelles et de conséquences importantes, il peut être préférable de s’adjoindre de professionnels compétents (avocat, médecin-expert) afin d’être correctement indemnisé. L’offre d’indemnisation varie selon l’âge de la victime, sa situation personnelle, les circonstances de l’accident et selon les juridictions saisies. Il peut donc exister des différences dans l’indemnisation même si le barème est le même dans des situations qui paraissent similaires.

Remarques AIVF

– Les souffrances endurées ont peut-être été sous-évaluées. En tout cas, le fait que votre épouse ne peut pas marcher normalement n’a strictement rien à voir avec le Prétium Doloris, cela correspond à de l’AIPP. (15% en l’occurrence, selon l’estimation du médecin expert)
– La perte de revenus doit être pris en compte dans la limite prévu dans le contrat jusqu’à la date de consolidation.
– Pour ce qui est des aides par tierce personne, cela semble étrange que le médecin expert n’en fasse même pas mention dans son rapport.
– Le préjudice d’agrément correspond au fait de ne plus pouvoir pratiquer une passion ou un sport.
– Concernant le préjudice esthétique, il est indiqué dans le contrat que celui-ci est indemnisé qu’à partir de 4/7, or celui de votre épouse a été chiffré à 1/7. Il est donc insuffisant.
– Pour finir, le préjudice moral parait être versé en cas de décès.

Barème indemnisation des différents postes de préjudice

AIPP ou DFP :

15% : entre 10 000€ et 25 000€

25% : entre 20 000€ et 40 000€

50% entre 100 000€ et 150 000€

80% : entre 240 000€ et 320 000€

Pretium Doloris / Souffrances Endurées :

1/7 : 1 000€

2/7 : 1 500€ et plus

3/7 : 2 500€ et plus

4/7 : 4 500€ et plus

5/7 : 8 000€ et plus

6/7 : 15 000€ et plus

7/7 : 25 000€ et plus

Plus le chiffrage retenu est élevé, plus l’indemnisation est discutable. En effet, une indemnité de 100 000€ est parfois attribuée à une victime ayant 7/7 en souffrances endurées. Le barème d’indemnisation existe à titre indicatif uniquement.

Préjudice Esthétique :

1/7 : 1 000€

2/7 : 1 500€ et plus

3/7 : 2 500€ et plus

4/7 : 4 500€ et plus

5/7 : 8 000€ et plus

6/7 : 15 000€ et plus

7/7 : 25 000€ et plus

Préjudice d’Agrément :

Varie entre 1 500€ et 5 000€

Préjudice Moral :

Perte du conjoint : environ 20 000€ /30 000€

Perte d’un enfant : environ 15 000€/20 000€ par parent

Préjudice sexuel :

Environ 15 000€

Il n'existe aucun barème offficiel d'indemnisation du préjudice corporel

Retenir :
 Il n'existe aucun barème officiel d'indemnisation du préjudice corporel.
 Il n'existe que la tendance de ce que donne habituellement la jurisprudence. 
 Le juge est libre

Questions de victimes sur le barème indemnisation corporel

Comment est déterminé le barème d’indemnisation pour les victimes d’agression ?

Cette question vise à comprendre les critères et les méthodes utilisés pour établir le montant des indemnisations selon les différents types de préjudices subis à la suite d’une agression.

Quels types de préjudices sont pris en compte dans le barème d’indemnisation ?

Les victimes souhaitent savoir quels préjudices spécifiques (physiques, moraux, économiques, etc.) sont éligibles à l’indemnisation et comment chacun est évalué.

Puis-je contester le montant de l’indemnisation proposé si je le trouve insuffisant ?

Cette question aborde la possibilité pour les victimes de contester les évaluations préliminaires des dommages et intérêts si elles estiment que le montant proposé ne couvre pas adéquatement le préjudice subi.

En cas de séquelles permanentes, comment le barème d’indemnisation est-il ajusté ?

Les victimes cherchent à comprendre comment les indemnités sont recalculées pour refléter l’impact à long terme des séquelles sur leur qualité de vie et capacité à travailler.

Le barème d’indemnisation est-il différent pour les victimes mineures ?

Cette question explore si l’âge de la victime au moment de l’agression influence le calcul des dommages et intérêts, notamment pour les victimes mineures qui pourraient subir des préjudices ayant un impact sur leur développement futur.