Médecin Expert Victimes Pau Bayonne Oloron-Sainte-Marie département 64 Pyrénées Atlantiques

Pour toutes vos questions l’Association AIVF est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Sécurité routière et aide aux victimes. Cliquez sur la photo

 

Médecin Expert Victimes Pau Bayonne Oloron-Sainte-Marie département 64 Pyrénées Atlantiques recherche

A savoir

Le coût d’un médecin expert de victime est d’environ 250 euros de l’heure.
Tout dépend donc de la mission que vous lui donnez.
Un avis sur pièce est nécessairement moins cher qu’un avis avec un rdv dans son cabinet qui lui même est moins cher qu’une participation à une expertise contradictoire.
Ses honoraires peuvent parfois être pris en charge selon les cas par la garantie défense recours chez votre assureur ou dans le cadre de la négociation avec l’adversaire.
Voir honoraires médecin expert

 

Dr. BOUCHET Jean
Diplômé de Réparation Juridique du Dommage Corporel
Téléphone : 06 08 93 68 72
Email : jeanbouchet64@gmail.com
65, avenue Carmot
40700 HAGETMAU

Dr. BOURGUIGNON Cécile
Qualification en Droit de L'expertise Médicale
Téléphone : 05 58 78 98 59
Email : dr.cecile.bourguignon@gmail.com
462 Avenue Alphonse Daudet
40600 Biscarrosse

Dr. JEAN Clémence
Diplômé de Réparation Juridique du Dommage Corporel
Téléphone : 05 58 77 03 35
Email : clemjean64@gmail.com
Chemin de Mattecu
40230 - SAINT-VINCENT-DE-TYROSS

L’association AIVF a mis en place un réseau de médecin expert de victimes à disposition directement des victimes. Au cas où vous pensez avoir aussi besoin d’un avocat en indemnisation du préjudice corporel vous êtes invité à contacter l’association en laissant un message email. Nous vous orienterons vers le professionnel de votre région. Des Chartres ont été signées en faveur des victimes dans le but de les protéger tant au niveau de la qualité du travail qu’au niveau des honoraires

 

AIVF Aide recherche médecin expert de victimes Pau Bayonne Oloron-Sainte-Marie département 64 Pyrénées Atlantiques : à savoir

1 er cas : vous avez déjà un avocat et vous êtes à la recherche d’un médecin expert

Il est préférable de s’adjoindre le médecin expert avec lequel votre avocat a déjà l’habitude de travailler. Sinon votre défense risque d’être un peu décousue… Posez vous aussi la question de comprendre pourquoi il ne se charge pas lui même de vous proposer un médecin expert ? Il y a des fortes chances qu’il ne fasse pas cela car il n’a pas une grande habitude de gérer des dossiers corporels… Il serait peut être judicieux de songer à changer de défenseur…

2 eme cas : vous n’avez pas d’avocat pour vous défendre

Il faut alors comprendre quatre points :

  • Lorsque vous êtes consolidé, selon l’importance de vos séquelles, un médecin expert de victimes peut être insuffisant pour vous défendre. Un médecin expert n’est pas avocat… La réciproque est également vraie. Chacun a son domaine de compétence.
  • Il faut retenir que pour un vrai travail sérieux il faut en fait une équipe de professionnels qui travaillent ensemble : l’ avocat et le médecin. C’est pourquoi nous avons toujours quelques doutes sur la qualité de ce travail quand la victime cherche toute seule un médecin expert à la demande de son avocat !
  • Ne pas confondre la notion d’expert et la notion de spécialiste.

Les médecin experts de victimes dans Pyrénées Atlantiques qui adhérent à l'Association

A retenir : 
Les médecin experts de victimes dans l'Pyrénées Atlantiques qui adhérent à l'Association 
sont signataires de la charte AIVF au bénéfice des victimes.

Exemple de recherche de médecin expert dans les Pyrénées Atlantiques

Erreur de diagnostic et besoin d’un médecin expert

Suite à un accident de snowboard j’ai besoin d’un médecin expert de victimes dans les Pyrénées Atlantiques pour établir une erreur de diagnostic. Je me suis présenté pour un trauma au poignet droit, épaule droite et bras droit à Pau. Après m’avoir fait passer des radiographies du poignet et du pouce,  l’hopital de Pau me dit que c’est une très grosse entorse et que ça peut durer plusieurs mois. On me prescrit 2 semaines d’attelles, du paracétamol et du topalgic. Sur conseil de mon médecin traitant à Pau , je me rend dans un cabinet de radiologie de Pau.  La radiologue m’annonce une pseudarthrose du scaphoïde droit. Je lui montre alors mes radiographies provenant des urgences faite avant donc un an auparavant. Elle me dit que la fracture était clairement visible sur celle-ci et le stipule sur le compte rendu. Suite à cela, j’ai du subir une opération chirurgicale consistant à prélever un morceau d’os de la hanche et le greffer à mon scaphoïde ainsi que l’installation d’une vis pour consolider celui-ci. Plus d’un an après cette opération je n’ai toujours pas retrouvé l’entière mobilité de mon poignet. Après consultation de mon chirurgien j’apprend que je ne retrouverai jamais cette mobilité. Je suis handicapé dans mon travail et dans ma vie de tous les jours depuis plus de deux ans et je me retrouve avec une cicatrice de quatre centimètres au poignet et de cinq centimètres à la hanche. Tout cela aurait pu êtres évité avec une bonne lecture de la radiographie lors de ma venue aux urgences de Pau. Ai-je moyen d’obtenir une quelconque indemnité pour le préjudice subi suite à cette erreur de diagnostic?