Montant indemnisation coup du lapin

Pour toutes vos questions l’Association AIVF est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Permanence : posez votre question via la rubrique “Contact”.  Réponse dans la journée.

Sécurité routière et aide aux victimes. Cliquez sur la photo

Indemnisation de l’entorse cervicale montant

Essentiel à retenir

Processus d’indemnisation : L’indemnisation pour un coup du lapin, souvent consécutif à un accident de la route, commence une fois que l’état de santé de la victime est jugé stable ou consolidé, moment à partir duquel le médecin conseil mandaté par l’assurance évalue les séquelles et leur impact sur la vie de la victime.

Évaluation des préjudices : Le médecin conseil détermine la perte de mobilité et les répercussions des séquelles sur les aspects professionnels et personnels de la vie de la victime, chiffrant chaque dommage pour estimer l’indemnisation due.

Montants d’indemnisation typiques : Les souffrances endurées suite à un coup du lapin sont généralement évaluées à un niveau de 2/7, avec un taux d’invalidité de 2 à 6%, se traduisant par une indemnisation approximative de 3000€ pour les souffrances et 1500€ par point de pourcentage d’invalidité.

Impact des séquelles graves : Dans les cas où le coup du lapin entraîne des conséquences sévères, comme une incapacité professionnelle, surtout dans des métiers manuels et physiques, l’indemnisation peut être significativement plus élevée pour refléter l’impact sur la capacité de travail future de la victime.

Conseils pour les victimes : Il est crucial d’obtenir une évaluation précise du taux d’invalidité suite à un coup du lapin pour garantir une indemnisation adéquate. Les victimes sont encouragées à contacter des associations d’aide pour s’assurer de recevoir une indemnisation juste, compte tenu de la possibilité d’aggravation des séquelles avec le temps, permettant éventuellement la réouverture du dossier pour aggravation.

Consolidation et indemnisation 

Le coup du lapin est fréquent suite à un accident de la route, cela signifie un traumatisme du rachis cervical. L’indemnisation du coup du lapin s’effectue lorsque l’état de santé de la victime est stabilisé et qu’il n’est plus susceptible d’évoluer dans un avenir proche. On appelle ce moment la consolidation.

C’est au moment de la consolidation que le médecin conseil est mandaté par la compagnie d’assurance afin d’ausculter la victime du coup du lapin et d’évaluer les conséquences de ce coup du lapin dans sa vie. Le médecin évalue la perte de mobilité de la victime et établit les conséquences des séquelles dans la vie de la victime (professionnelle, personnelle, etc…). Il rend ensuite son rapport d’expertise chiffrant chaque poste de préjudice, puis le transmet à l’assurance qui se chargera d’évaluer le montant de l’indemnisation suite au coup du lapin. Un coup du lapin donne souvent un montant de souffrances endurées évalué à 2/7 et un taux d’invalidité d’un montant de 2 à 6%. Cela correspond grossièrement à une indemnisation de 3000€ pour les souffrances endurées et 1500€ par point de pourcentage d’invalidité. Le coup du lapin, même s’il paraît anodin entraîne parfois des conséquences très importantes, faisant grimper le montant de l’indemnisation. En effet, un coup du lapin important peut entraîner une inaptitude professionnelle lorsque la victime de l’accident exerce un travail manuel et physique. Il s’agit dans ce cas d’évaluer l’incidence professionnelle du coup du lapin dans la vie future.

Conseils de l’association indemnisation accident de la route pour un coup du lapin

Il est important d’obtenir un taux d’invalidité par le médecin de la compagnie d’assurance lorsqu’on est victime d’un coup du lapin. En effet, cela laisse des séquelles et l’état de santé de la victime du coup du lapin peut s’aggraver plusieurs années plus tard. Il faut donc obtenir un taux d’invalidité, signifiant qu’il reste des séquelles liées à l’accident, permettant de réouvrir son dossier en aggravation à vie. Si vous avez été victime d’un coup du lapin suite à un accident de la route et que vous vous posez des questions concernant le montant de votre indemnisation, n’hésitez pas à contacter l’association d’aide à l’indemnisation des victimes de la route afin d’obtenir des renseignements. Le montant de l’indemnisation peut varier du simple au double suivant les conséquences du coup du lapin dans la vie de la victime. Les conséquences d’un coup du lapin sont bien souvent plus importantes que le traumatisme lui-même. Soyez donc attentif au calcul du préjudice du coup du lapin.

Le montant de l'indemnisation suite à un coup du lapin dépend de deux choses importantes

A retenir : 
Le montant de l'indemnisation suite à un coup du lapin dépend de deux choses importantes:
 1- la victime doit faire attention à la date de consolidation.
Il faut qu'elle soit certaine qu'elle est effectivement consolidée ( On dit qu'il faut attendre au moins 9 mois ) . 
2- la victime doit faire attention aux conséquences. 
Le pretium doloris et l'AIPP ne sont pas forcement suffisants. 
D'autres postes comme l'incidence professionnelle, le préjudice d'agrément ou la tierce personne nécessaire 
sont à surveiller.

Exemples de question de victime sur le coup du lapin

Désaccord coup du lapin ?

On a percuté a l’arrière mon véhicule qui était à l’arrêt d’un feu. Moi, j’étais passagère du véhicule. J’ai eu un violent coup de lapin. J’ai eu à l’instant même des douleurs au cou et au dos. J’ai fait la déclaration à mon assurance. J’ai fait des radios, kiné et ostéo et prise d’anti douleurs. RDV chez le médecin expert qui a donné une date de consolidation avec une proposition d’indemnisation de 1200 euros. Moi n’y connaissant rien, il était marqué sur l’offre qu’il  faut répondre sous 14 jours ensuite contester par LR avec Ar. Chose que j’ai faite. Mais on m’ a répondu que pour contester il faut faire une contre-expertise avec mon médecin traitant. De ce fait j’ai laissé tomber. Comment mon médecin traitant peut accepter de s’y rendre pour me défendre ? Les mois se suivent avec les douleurs avec des médicaments mais depuis 1 mois j’ai très très mal au bas du dos. Je n’ y arrive plus la douleur est présente toute la journée. Mon médecin dit que c’est probablement les séquelles du coup du lapin de cet accident. Comment dois je faire avec mon assurance ? Est ce trop tard pour moi ? A quel montant d’indemnisation vais avoir droit ?

Coup du lapin accident du travail

Suite à un accident de la route causé par un tier dans le cadre de mon travail , je suis actuellement en accident de travail . J’ai des douleurs cervicales et dorsales importantes et permanente, après mois de bataille avec l’assurance mon dossier vient d’être ouvert , on me propose une provision de 800€ pour les souffrances endurées ce qui me semble léger l’assurance va missionner un médecin expert mais j’ai l’impression que ils cherchent à minimiser les conséquences de cette accident. J’ai une perte de salaire importante ainsi que la perte de mes avantages, douleurs permanentes et étant enceinte je ne peux plus prendre d’antidouleurs. Que pensez vous de mon cas et quels sont vos conseils ?

Coup du lapin

Suite à un accident automobile, où un car m’est rentré dedans ( me défonçant, le hayon arrière) j’ai subi “le coup du lapin “entraînant , entre autre, des séquelles physiques au niveau des cervicales et des lombaires; les séances de kiné et autres ostéopathie n’y font rien. Le pire est que je n’arrive pas à reprendre le volant car dés que j’ai un véhicule derrière ( notamment à l’arrêt ) c’est panique à bord. J’ai vu une psy qui m’a parlé d’un choc post traumatique, je ne sais comment régler mon problème .Par ailleurs, j’ai demandé une contre expertise médicale et je ne sais pas commenter argumenter auprès de celui-ci, le fait que je rencontre ses difficultés à conduire.

Accident route

J’ai été victime d’un accident de la circulation, à bord de mon véhicule à l’arrêt heurté très violemment à l’arrière. Très choquée et depuis les douleurs se sont succédées au fil des mois, soins ostéo et kiné. Prescriptions et contrôles divers n’ont pas cessé. Troubles divers et douleurs. J’ai été convoquée le 9 juillet pour une “expertise médicale” qui a conclu à ma consolidation depuis mai alors que les séances kiné se poursuivent encore à raison de deux fois par semaine. Renouvelées par médecin traitant le 29 juillet. J’ai reçu par courrier “économique” à mon domicile lyonnais une proposition d’indemnisation que j’ai dénoncée juste à temps, étant en vacances, ne m’estimant pas du tout remise de l’accident. Mon cas n’est absolument pas “grave” par rapport à bien d’autres mais les douleurs et séquelles bien présentes. J’ai 67 ans et je me serais bien passée de cette mésaventure qui a bien bouleversé mon quotidien depuis bientôt un an. Voilà où j’en suis. Pourriez-vous me prodiguer quelques conseils à ce stade ?  Comment faire pour être indemnisé correctement de ce coup du lapin.

 

error: Content is protected !!