Indemnisation d’une entorse cervicale suite à un accident de la route

Pour toutes vos questions l’Association AIVF  est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Indemnisation d’une entorse cervicale suite à un accident de la route

 « Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer »

 

Indemnisation d’une entorse cervicale suite à un accident de la route explication

Indemnisation d’une entorse cervicale suite à un accident de la route L’entorse cervicale est une des séquelles les plus courantes suite à un accident de la route, cependant, les séquelles liées à l’entorse cervicale sont bien souvent mal évaluées et son indemnisation paraît parfois assez faible au vue des conséquences de cette blessure.

L’indemnisation suite à une entorse syndicale

Les séquelles ne se voyant pas, il est parfois difficile d’évaluer dans quelle mesure l’accident de la route est responsable de ces douleurs. Il s’agit d’un traumatisme du rachis cervical. De plus, l’évolution des douleurs suite à une entorse cervicale varie beaucoup d’une victime à l’autre. Ainsi, il arrive parfois que la victime n’ait pas de douleurs pendant 4 à 5 mois suivant l’accident, puis que cela se réveille et devienne très handicapant par la suite. La victime ne se rappelle parfois même pas avoir eu une entorse cervicale et ne fait donc pas le lien avec l’accident. C’est à partir des examens médicaux et que le médecin conseil évalue l’importance de cette entorse cervicale, il est donc important pour la victime de réunir un maximum de pièces apportant la preuve de cette entorse cervicale. C’est à la stabilisation de l’état de santé de la victime que le préjudice lié à l’accident de la route est évalué. L’expertise médicale sert à évaluer tous les préjudices liés à l’accident. Le médecin expert évalue la perte de mobilité de la victime lors de l’expertise médicale, et détermine la gène et les répercussions de cette entorse cervicale dans la vie privée ainsi que professionnelle de la victime. Le taux d’invalidité retenu lors d’une entorse cervicale varie généralement entre 2% et 6% (très important). Il arrive cependant très souvent que le médecin de la compagnie ne retienne pas de séquelles liées à l’entorse cervicale, bien que la victime se plaigne de douleurs. Cela dépend de ce que les examens médicaux sont en mesure de prouver. C’est à la réception du rapport d’expertise chiffrant tous les postes de préjudice corporel selon leur degré d’importance que l’assurance soumet à la victime la proposition d’indemnisation réparant toutes les séquelles et les conséquences de ’accident dans sa vie, notamment les séquelles liées à l’entorse cervicale.

Conseils de l’association indemnisation accident de la route

Indemnisation d’une entorse cervicale suite à un accident de la route Si vous avez été victime d’un accident de la route et que vous avez subi une entorse cervicale, n’hésitez pas à nous contacter via la permanence afin d’obtenir plus d’informations concernant la reconnaissance de vos séquelles ainsi que son indemnisation. Nous conseillons aux victimes de la route ayant subi une entorse cervicale d’attendre au minimum 1 an après l’accident avant de se déclarer consolidé afin d’être certain des conséquences de cet accident dans votre vie. En effet, il arrive parfois que les douleurs liées à l’entorse cervicale ne se manifestent que plusieurs mois après l’accident.

Exemples de questions de victimes suite à un entorse cervicale

Dommage corporel

J’ai eu un accident de voiture accompagné de mes enfants et mon mari, j ai toujours des douleurs cervicales bien que je pensais que cela allait passer.. Par contre la personne qui nous a percuté n a apparemment ni assurance, ni permis.. Les constats ont été établi avec le défaut d assurance de cette personne. Les questions que je me pose sont les suivantes : quelles sont mes droits vis à vis des assurances, et au niveau santé comment me protéger car les douleurs persistent mes enfants ont été aussi troublé…Moi il me semble que mon entorse cervicale ne se resorbe pas et que je risque de garder des séquelles.

Accident de la route cervicales

J’ai été victime d’un accident de la route le 16 décembre. Le conducteur avait 2 grammes d’alcool dans le sang, mineur, sans permis de conduire et non assuré. Il a perdu le contrôle du véhicule à 140Km/h d’après l’expert, faisant 5 tonneaux sur près de 100 mètres. Nous étions 3 passagers dans le véhicule me situant à l’arrière gauche (attachée). Moi et le deuxième passager n’étions pas au courant que le conducteur du véhicule était sous l’emprise d’alcool, mineur et sans permis. J’ai eu une entorse aux cervicales (me valant 15 jours d’ITT), contusions et un préjudice psychologique important dont je souffre encore maintenant. Le sinistre a été déclaré par le père du conducteur de 5 jours, je n’ai toujours aucune proposition d’indemnisation de la part de l’assurance du conducteur. De plus, à quel prix puis-je être indemniser ? J’ ai encore très mal aux cervicales…

En cas d'entorse cervicale la victime doit bien attendre d'être consolidée

A retenir : 
En cas d'entorse cervicale la victime doit bien attendre d'être consolidée 
( on parle souvent d'attendre au moins 9 mois ) avant de solder son dossier avec l'assureur.

AVP non responsable et coup du lapin

J’ai eu un AVP choc arriere => coup du lapin. J’ai eu un offre indemnisation par mon assurance corporelle mais le soins sont toujours en cours car mon état n’est toujours pas stabilisé. J’ai un IRM à passer des soins kiné encore en cours et j’ai toujours des douleurs niveau cervicales et lombaires. J’aimerais savoir quel document je peux ou doit fournir à mon assurance corporelle pour lui expliquer la situation actuelle. J’ai consulté votre site et il y a pas mal de pièges à éviter. J’aimerais avec votre aide (si possible) faire un dossier complet pour que l’assurance estime au plus juste l ‘indemnisation. J’ai beaucoup de document en ma possession et j’avoue être un peu perdue dans toutes les démarches à effectuer.