Accident corporel seul : que faire ?

Pour toutes vos questions l’Association AIVF est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Permanence : posez votre question via la rubrique “Contact”.  Réponse dans la journée.

Sécurité routière et aide aux victimes. Cliquez sur la photo

 

Accident corporel seul : que faire ? Explications

Vous avez été victime d’un accident corporel seul et vous vous demandez que faire pour être indemnisé. Dans un tel cas, pour être indemnisé, il faut avoir une garantie d’accident corporel.

Rubriques à lire plus particulièrement

Voir Définition de l’accident corporel 

Accident seul et contrat individuel 

Tout dépend des circonstances de l’accident.
– s’il s’agit d’un accident de la route corporel seul alors que vous conduisiez un véhicule terrestre à moteur, il faut vous renseigner si l’assurance du véhicule comporte une garantie du conducteur. Dans l’affirmatif, il convient alors de déclarer le sinistre à l’assureur afin qu’il puisse intervenir.
– s’il s’agit d’un accident corporel de vie seul dans le cadre de la vie privée ( en faisant votre jardin, en tombant dans la rue, etc.) : il faut alors voir si vous avez souscrit une assurance GAV garantie des accidents de la vie ou individuelle. C’est dans le cadre de ce contrat qu’une indemnisation sera possible. Le mieux à faire est alors tout simplement de bien lire le contrat pour voir les garanties prévues et de déclarer l’accident à l’assureur.
Attention, vous avez deux ans pour déclarer le sinistre. Ensuite sinon l’assureur peut vous opposer une prescription. Ne tardez pas.

En cas d'accident seul la victime peut être indemnisée

Retenir : 
En cas d'accident seul, la victime peut être indemnisée
 si elle a souscrit un contrat type garantie du conducteur 
 auprès de son assureur ou garantie des accidents de la vie.

Exemples questions de victime accident seul

Accident de la route seul avec un scooter livreur

Suite à l’accident avec le scooter, j’ai appelé l’assurance pour m’aider dans la démarche. Elle m’a dit d’aller porter plainte. J’ai eu l’accident seul, mais il y avait un scooter et il est parti.  J’ai donc déclaré le sinistre et je suis allée à l’hôtel de police. Les policiers n’ont pas voulu prendre ma plainte, car l’action ne pouvait pas être caractérisée comme délit de fuite étant donné que le gars m’avait parlé et qu’il ne serait pas responsable. Ils me disent que c’est un accident seul en fait. Je dois payer les 300 euros de franchise de réparation. Sauf que je suis étudiante, je n’ai vraiment pas 300 euros à mettre dans les réparations, sinon je ne mange plus, et je me sens injustement puni, car je suis victime d’un accident et même si c’est ma faute, l’autre véhicule état là aussi… À quoi ça sert de payer des assurances alors ? Je suis également allé chez le médecin parce que j’ai eu très mal aux cervicales et des vertiges. Il m’a fait un constat des blessures avec une cervicalgie importante, des contractures des muscles paraverbaux, irradiation douloureuse dans le membre sup gauche de trajet, névralgie cervicaux brachiale et un état de stress posttraumatique. Le tout établi 48h après l’accident et encore bien présent étant donné que je me retrouve avec une minerve pendant 7 jours. Je ne sais pas où et comment me retourner dans mon propre pays pour me défendre ! Pourriez-vous m’aider sur une solution ?

Refus d’indemnisation suite à un accident seul à moto…

Je prends contact avec vous dans le cadre de la réception d’un courrier de la part de mon assurance attestant que ma conjointe et moi-même n’entrons pas dans les 10% d’atteinte à l’intégrité physique et psychique. Nous avons vécu un accident de moto seul.  Une période difficile ou nous avons été abandonnés par assurance et corps médical. Pour vous faire bref, j’ai dû attendre plusieurs jours avant d’être transféré pour opération à l’hôpital, avec la tête de l’humérus en miette, car les médecins ne pouvaient pas l’opérer. L’assurance moto a refusé de rapatrier ma conjointe parce qu’il y avait des grèves SNCF. En ce qui concerne l’intégrité physique, je ne retrouverai JAMAIS la totale utilisation de mon bras. À ce jour, je ne peux lever mon bras très haut et j’ai énormément moins de force et de mobilité. Je n’ai jamais réussi à avoir mon assurance suite au dommage corporel, ils n’ont jamais envoyé d’experts pour prendre conscience de notre situation. Ils m’envoient seulement un banal courrier affirmant que je n’entre pas dans leurs critères d’indemnisations sans plus d’explications. La garantie n’est-elle pas là pour intervenir en cas d’accident corporel seul non ?

 

error: Content is protected !!