Décès suite infection nosocomiale

Pour toutes vos questions Association AIVF   est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Décès suite infection nosocomiale

 “Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer”

 

Comment se faire indemniser suite au décès d’un proche d’une infection nosocomiale ?

Décès suite infection nosocomiale Vous avez perdu un proche suite à une infection nosocomiale. Cela signifie que celui-ci a été victime d’une infection contractée suite à un acte médical. Dans un tel cas il est possible de se faire indemniser du décès pour les ayants droits de la victime. Comment faire ? Une infection nosocomiale peut malheureusement parfois aboutir au décès de la victime. Dans un tel cas il est possible de se faire indemniser par la solidarité nationale des conséquences pour les ayants droits. Il s’agit dans un premier temps de faire reconnaître l’infection nosocomiale, puis ensuite d’obtenir l’indemnisation financière qui en découle.

Qui peut se faire indemniser du décès d’un proche suite à une infection nosocomiale ?

Décès suite infection nosocomiale Les ayants droits de la victime peuvent être indemnisés du décès. Il s’agit des grands parents, parents, frères, soeurs, conjoint, enfant, petits enfants de la victime. Pour les autres personnes il faut un contexte très particulier pour qu’une indemnisation soit possible  par exemple pour les enfants du conjoint qui ont vécu avec la victime.

En quoi consiste l’indemnisation du décès suite à une infection nosocomiale ?

Décès suite infection nosocomiale Il y a deux types de préjudice suite à un décès :
– Le préjudice moral
– Le préjudice économique

Le préjudice moral concerne chacun des ayants droits. Plus la victime était proche de la victime plus l’indemnisation sera importante. Ainsi, à titre d’exemple, un enfant aura droit à un préjudice moral plus important qu’un petit enfant. Concernant la fourchette d’indemnisation voir la rubrique Préjudice moral. Le préjudice économique concerne les proches de la victime d’infection nosocomiale qui dépendaient de lui financièrement ( conjoint et enfants essentiellement ).

Remarque de l’Association

Les ayants droits ont le droit de récuperer directement le dossier médical suite au décès. il ,n’y a pas à passer par le médecin traitant. Il suffit d’écrire à l’hopital en demandant le dossier avec une copie de sa pièce d’identité et un justificatif de filiation. En cas de problème il convient d’écrire à l’hopital que la victime va saisir la CADA.

Démarches d’indemnisation suite à une infection nosocomiale

Concernant la démarche pratique de l’indemnisation du décès suite à une infection nosocomiale  veuillez vous reporter dans la rubrique ” déposer seul un dossier à la CRCI “. Vous pouvez faire appel si vous préférez à un professionnel. Pour cela nous contacter pendant la permanence.

Décès à l’hôpital suite à une infection nosocomiale

Décès suite infection nosocomiale Question : Nous vous contactons car nous avons perdu notre papa à cause d’une infection nosocomiale. On nous a dit de nous rapprocher de vous car il parait qu’en cas de décès nous avons droit d’un recours. Nous ne sommes pas contents car l’hôpital n’a rien dit. Quand a eu lieu le décès personne n’a donné la raison. C’est en lisant le dossier médical qu’on a vu qu ‘il y avait eu une infection nosocomiale. Ce n’est vraiment pas normal. Comment faire pour porter plainte ?

Décès suite infection nosocomiale Réponse : dans le principe à partir du moment où il est indiqué dans le dossier médical qu’il y a eu une infection et que celle-ci est postérieure à l’hospitalisation il est possible effectivement d’obtenir réparation financière du décès de votre papa. L’indemnisation va consister en un préjudice moral pour tous les ayants droits ainsi qu’en un préjudice économique pour les ayants droits qui dépendaient de lui. Commencez par déposer un dossier à la Crci c’est le plus logique.

Les proches d'une victime décédée à la suite d'une infection nosocomiale

A retenir : 
Les proches d'une victime décédée à la suite d'une infection nosocomiale 
ont le droit d'être indemnisés de leurs préjudices.

Exemples de questions posées à l’AIVF suite à un décès dû à une infection nosocomiale

Sujet : besoin de renseignement suite au décès de ma maman qui a contracté une infection nosocomiale

Voila je vous expose les faits ma maman est décédée à la clinique des suites d’une infection nosocomiale, elle etait hospitalisée a la cliniquel pour un trouble agoraphobie ne sortait pratiquement pas de sa chambre sauf pour aller a l’infirmerie et encore c’était très rare car elle avait très mal au du a des problèmes d’hernie discales, je viens de récupérer un des dossiers médicaux ou je trouve qui’il y a des choses qui sont pas notées en temps et en heure, normalement il devrait y avoir un signalement au près de l’ARS qui n’a pas été fait, il n’y a eu aucune stérilisation l’hygienes laisse a désirer etc…. je suis perdu dans les démarches on me demande d’écrire au président de la république pour demander une ouverture d’enquête interne je ne sais pas comment faire car on me demande de pas mettre trop de détail je suis seule fasse a tous cela c’est  en faisant des recherches que je suis tombée sur votre association et que je me permet de vous faire part en bref de ma situation. en espérant que vous pourrez me venir en aide.

Infection nosocomiale et décès

Maman est décédée d’une infection nosocomiale, alors qu’elle est rentrée à l’hôpital  pour une fracture du col du fémur et que tout allait bien. L’hôpital a refusé de me donner le dossier médical en prétextant qu’il était incomplet et que le médecin était en longue maladie. Son médecin traitant a essayer à plusieurs reprises d’avoir le dossier médical qu’il a eu seulement deux mois après ,se qu’il pour lui comme pour moi, pensait anormal. Maman est partie d’une infection dans de atroces souffrances, nous avons demandé à se qu’elle soit médicalisé pour qu’elle ne souffre plus, cela était long car les médecins étaient absents et que le personnel n’était autorisé qu’au parasetamol. Aujourd’hui j’ai un papier de l’hôpital stipulant qu’elle est partie d’une infection rien de plus. Pour moi c’est une certitude, elle attrapé une infection nosocomiale.

Questions pour décès suite maladie nosocomiale

Je viens d’apprendre par l’interne du service du CHU le décès de mon oncle de 84 ans qui a subit la semaine dernière 2 interventions neurologiques pour évacuation d’hématomes et qui 48h plus tard a eu une fièvre avec diagnostique de méningite due à une bactérie “entérocoque”. Il s’agit donc qu’une maladie nosocomiale due à cette bactérie qui s’est introduite durant l’opération. L’avant veille de son décès on m’a indiqué que son scanner de contrôle suite à ces opérations était bon, les interventions neurologiques ont donc été fructueuses ; mais que la fièvre était toujours présente, ainsi donc que l’infection nosocomiale bactérienne. J’imagine donc que c’est la bactérie qui est à l’origine de son décès. Je n’ai pas eu plus d’explication… Il s’est écoulé 5 jours entre l’apparition de la fièvre et son décès. Comment est-ce possible en si peu de jours ? Il n’a pas d’enfant, je suis seule à m’occuper de lui. Comment puis-je faire pour obtenir toute la lumière et surtout la cause réelle de cette infection nosocomiale ? Dois-je demander son dossier médical ? Si oui, comment m’y prendre ? Dois-je demander une autopsie ?  Pourriez-vous m’indiquer mes recours possibles ?