Négligences médicales, décès, CRCI

Pour toutes vos questions l’Association AIVF  est là pour vous aider du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Négligences médicales, décès, CRCI

 “Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer”

___________________________________________________________

Question de Victime erreur médicale : les Négligences médicales avec décès et la CRCI

Négligences médicales, décès, CRCIMa mére a été Victime d’une erreur médicale. Je me pose des questions sur les Négligences médicales, son décès et la CRCI.
Vous trouverez ci joint le déroulé des faits qui m’opposent à un centre hospitalier.
J’ai déposé un recours auprès de la CRCI.
L’expert médecin  mandaté pour l’expertise médicale a ouvertement admis des négligences médicales.
Mais se retranche derrière le fait ( qui n’a pu toutefois être vérifié) que ma mère serait morte de toute façon …!!!
J’entends que soit néanmoins reconnue la perte de chance de survie, même vu son âge.
Que justice soit rendue pour ces manquements et ces paroles inacceptables.
Je dois être prochainement convoquée pour le ” jugement final ” de la CRCI.
On m’a bien fait savoir qu’il y aurait “beaucoup de monde” à cette occasion …
N’étant pas de la partie, je redoute de me faire laminer par manque de répartie adaptée, à cette occasion.
J’espère que vous pourrez m’aider et que l’Hôpital ne s’en tirera pas ainsi.

___________________________________________________________

Remarques de l’Association sur une victime d’une erreur médicale : les Négligences médicales, son décès et la CRCI

Négligences médicales, décès, CRCI Vous avez été victime d’une erreur médicale et vous vous posez des questions sur les Négligences médicales, son décès et la CRCI.
C’est la loi Kouchner qui prévoit l’indemnisation.
Nous vous invitons à prendre connaissance de la rubrique négligences médicales ainsi que de la rubrique CRCI. Egalement : dois-je déposer plainte?
Sinon, d’une manière générale, pour bien vous défendre nous vous invitions à lire attentivement les rubriques :
– Les postes de préjudices
– Le rôle du médecin expert
Si vous avez besoin de vous faire défendre nous vous invitons pour le médecin expert de consulter la liste des médecins experts et pour l’avocat à nous en faire la demande par email.
Si vous souhaitez d’avantage de renseignements laissez nous vos coordonnées téléphoniques pour que nous puissions parler de votre accident médical sur les Négligences médicales, son décès et la CRCI.
___________________________________________________________

Exemple de question posée pour une négligence médicale

Je me permets de vous contacter suite à la négligence médicale que j’ai subie.
Il y a 5 ans, j’ai consulté mon médecin traitant pour une otite.
Celle ci m’a envoyé vers un spécialiste (ORL) qui m’a diagnostiqué une otite.
Jusqu’ici pas de problème.
Un traitement sous antibiotiques m’a donc été donné, mais sans succès. De nouveau, le spécialiste a décidé d’un autre traitement qui, au bout de quelques jours, s’est avété inefficace…
Il faut savoir qu’à cette époque j’étais travailleur indépendant dans le secteur du bâtiment, donc tenu à quelques obligations professionnelles, donc aucun arrêt de travail.
Donc au bout du deuxième traitement, le professionnel décide de lancer à nouveau un troisième traitement, tous en sachant que aucun scanner n’avait été effectué.
Le troisième traitement fut très lourd : antibiotiques, cortisone, etc.
Celui ci ne fit aucun effet, j’avais l’impression de n’être qu’un cobaye aux yeux du professionnel.
Donc le temps passait et je subissais les désagréments des médicaments et de la maladie.
Ma conjointe, alarmée de cette situation, ne pouvait  voir mon état s’empirer et alla en informer le cabinet de cette situation déplorable.
Un des spécialistes décida donc, au bout de deux mois, de me faire passer un scanner pour m’annoncer que il y avait un colestatom et que cela nécessitait une opération d’urgence dans les semaines à venir.
L’opération a été effectué en me laissant des séquelles, dont une perte importante d’audition.
Suite à cette opération, aucun suivi n’a été mis en place si je n’entreprenais pas moi même les démarches.
Quatre années se sont écoulées et à mon triste regret, unr nouvelle otite apparut et m’a conduit à une hospitalisation pour une tromboflebite, suivie d une opération de l’oreille, due à une infection.
Ce qui m’a fais prendre conscience de la négligence des premiers praticiens, c’est le suivi que j ai reçu par les professionnels suite à l’opération que je bien de subir, un suivi très complet et très utile compte tenu de la situation.