Définition Infection ou Maladie Nosocomiale

Définition Infection ou Maladie Nosocomiale

Définition Infection ou Maladie Nosocomiale Les infections ou maladies nosocomiales sont les infections contractées dans un établissement de santé.

Définition Infection ou Maladie Nosocomiale Cette définition a été actualisée en novembre 2006 par le comité technique des infections nosocomiales et des infections liées aux soins.

Définition Infection ou Maladie Nosocomiale Les infections nosocomiales sont désormais intégrées dans les infections liées aux soins.

Définition Infection ou Maladie Nosocomiale Une infection est considérée comme nosocomiale si elle survient au cours d’une prise en charge d’un patient et si l’infection n’était ni présente, ni en incubation au début de la prise en charge.

Définition Infection ou Maladie Nosocomiale Lorsque l’état était déjà infection avant la prise en charge n’était pas connu de manière précise, un délai d ‘incubation d’au moins 48 heures est accepté. Lorsque l’état infectieux au début de la prise en charge n’est pas connu précisément, un délai d’au moins 48 heures ou un délai supérieur à la période d’incubation est couramment accepté pour définir une IAS  Toutefois, il est recommandé d’apprécier dans chaque cas la plausibilité de l’association entre la prise en charge et l’infection.

Définition Infection ou Maladie Nosocomiale Il est à noter que les infections nosocomiales concernent aussi bien les malades, que les visiteurs ou que le personnel de santé.

Définition Infection ou Maladie Nosocomiale Une infection est dite associée aux soins si elle survient au cours ou au décours d’une prise en charge (diagnostique, thérapeutique, palliative, préventive ou éducative) d’un patient, et  si elle n’était ni présente, ni en incubation au début de la prise en charge. 

Définition Infection ou Maladie Nosocomiale Une infection qui se révèle après la sortie de l’établissement de soins peut très bien être nosocomiale. On considère que toute infection du site opératoire qui se révèle dans les 30 jours suivant une intervention chirurgicale est a priori nosocomiale, c’est à dire sauf démonstration du contraire. Ce délai est porté à un an pour les infections survenant en cas de mise en place de matériel prothétique (prothèse articulaire, matériel métallique de fixation ou de suture).