Préjudice moral pièges

Pour toutes vos questions l’Association AIVF  est là pour vous aider du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Préjudice moral pièges

 “Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer”

_____________________________________________________________________

Préjudice moral pièges explication

Préjudice moral pièges  Nous parlons ici du préjudice moral dans le cadre d’une indemnisation en droit commun ( accident de la route, erreur médicale ….)
Le préjudice moral ou préjudice d’affection correspond à l’indemnisation du préjudice subi par l’ayant droit d’une victime décédée ou en cas de survie de celui-ci pour les cas graves.
Le piège classique est de malheureusement faire un lien entre cette indemnisation et la relation que l’ayant droit avait avec la victime.
Soit l’ayant droit a des scrupules de se “faire de l’argent sur le dos d’un mort ” et en ce cas il va très mal se défendre, soit inversement il va surestimer la valeur financière du préjudice moral considérant que la victime décédée valait beaucoup plus que 20 ou 30000 euros.
Les deux attitudes sont nuisibles.
Le mieux est , dans la mesure du possible, de faire comme si l’indemnisation n’avait rien à voir avec le décès de cette personne.
Cette attitude permet ainsi d’avoir du recul et de se défendre objectivement.
Le préjudice moral ne doit pas être confondu avec le prétium doloris.
Le prix de la douleur est l’indemnisation de la souffrance subie du jour de l’accident au jour de la consolidation.
Le préjudice moral indemnisation le préjudice d’affection de la perte d’un proche ou de le voir diminuer sévèrement pour les très proches.
En cas de décès ne pas oublier le préjudice économique pour les ayants droits qui dépendaient financièrement de la victime.
Ce poste vaut à lui même plus que le préjudice moral !

_____________________________________________________________________

Exemple de question concernant le préjudice moral

Décès accident de la route notre fils unique et préjudice moral

Après cinq années de procédure,le Tribunal a enfin statué et accordé indemnités préjudice affection et moral à mon épouse (mère du défunt) ,nos deux petites filles et la compagne de notre fils.
A cela s’ajoute le préjudice economique accordé a nos deux petits filles, et à la compagne de notre fils.
Question:Existe t il une obligation légale pour la compagne de notre fils décédé de subvenir aux besoins de nos petites filles ou bien peut elle disposer à sa guise de ‘indemnité “Préjudice Economique” qui lui a été attribuée?
La mère du défunt,grand mère de ces deux petites filles peut elle intervenir au cas où leur mère se désintéresserait de ses deux filles?  Quand les enfants toucheront leur préjudice moral ?