Accident entre un cycliste et un piéton

Pour toutes vos questions l’Association AIVF  est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Accident entre un cycliste et un piéton

 “Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer”

 

Accident entre un cycliste et un piéton explications

Accident entre un cycliste et un piéton Le piéton victime d’un dommage corporel suite à un accident causé par un vélo a le droit d’être indemnisé des conséquences de l’accident dans la limite de sa faute. Il s’agit ici d’une indemnisation dans le cadre de la responsabilité civile du cycliste. Le cycliste blessé peut lui être indemnisé s’il prouve que c’est le piéton qui a fait une faute. C’est le cycliste qui est présumé responsable, à charge pour lui de prouver que c’est le piéton qui est responsable de l’accident. L’assurance de la personne en vélo doit alors prendre contact avec le piéton victime de l’accident de la circulation afin d’indemniser ce dernier de toutes les conséquences de l’accident dans sa vie, aussi bien personnelles que professionnelles ou économiques. L’assureur du vélo chargé d’indemniser le piéton devra à la consolidation de l’état de santé du piéton désigner un médecin conseil afin d’évaluer les préjudices subis par le piéton, avant de calculer l’indemnisation correspondante qui sera soumise au piéton. Cette indemnisation peut être contestée par le piéton s’il estime que le rapport d’expertise n’est pas complet en procédant à une expertise contradictoire amiable. S’il subsiste un litige concernant le rapport, il faudra alors aller au tribunal afin de trancher ce litige. La proposition d’indemnisation peut également être négociée à l’amiable ou déterminée par le tribunal compétent si aucun accord n’est trouvé entre l’assureur du vélo et le piéton. Si c’est le piéton qui est responsable et le cycliste qui est blessé c’est la même procédure.

Exemple : mon épouse a étè renversée par un cycliste

Alors que mon épouse faisait sa marche quotidienne , toujours le même trajet ,en traversant un rond point s’engager sur le passage piéton , mais avec une caméra qui ne fonctionne pas ,elle a été percutée par un cycliste .Héliportée au CHU . Dommage , traumatisme crânien sévère , avec un œdème non résorbable , et l’ont placé dans comma artificielle ,et une respiration artificielle . Un constat amiable a été fait par la gendarmerie , actuellement elle cherche des témoins , et doit interroger mon épouse . J’ai porté plainte à la gendarmerie . Je me déplace tous les jours pour soutenir mon épouse (106 km ) plus frais d’essence et d’autoroute . je vous demande conseil .

Exemples questions de victimes accident pièton contre vélo 

Cycliste responsable

J’ai été renversé par un cycliste qui allait à vive allure alors que je traversais la chaussée. L’assureur du cylcliste dit que c’est ma faute. POurtant j’ai lu sur votre site que les pièton ont le droit d’être indemnisés même en cas de faute ? En plus non seulement ils veulent pas me payer mais ils me réclament la réparation du vélà qui a eu sa foruche tordue? Comment je dois faire pour m’opposer à tout ca ?

Accident vélo piéton , Pièton responsable

J’étais en vélo jeudi après-midi quand un piéton à traversé la route et est venu me percuté. Un passage piéton était proche (5m). Il est venu me percuter à la tête et m’a fait tonber de mon vélo. Nous sommes partis tous les deux avec les pompiers. Mon travail prend en charge mes soins médicaux, mais l’arrière de mon vélo est hs et mes lunettes cassées. Je voulais faire un constat avec le piéton afin que sa responsabilité civile fonctionne (et la mienne pour ces soins ?). J’ai son numéro mais il ne me réponds pas. Comment puis gérer cette situation  ? Mon vélo et mes lunettes peuvent être remboursés par sa rc ? Ou suis en tors ? Ai je le droit de demander ces coordonnées à l’hôpital qui nous a soigné ?

Le pièton renversé par un cycliste a le droit à la répartion intégrale de son préjudice

A retenir : 
Le pièton renversé par un cycliste a le droit à la réparation intégrale de son préjudice
 sauf s'il a commis une faute. La Loi Badinter ne s'applique pas 
puisqu'il n'y a pas de véhicule terrestre à moteur en cause.