Indemnisation de l’accident de la route

Pour toutes vos questions l’Association AIVF est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

association Indemnisation de l'accident de la route

 « Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer »

 

Association d’aide à l’indemnisation de l’accident de la route et des accidentés de France

Indemnisation de l'accident de la route L’association aide victimes accident de la route  a pour objectif d’aider les accidentés à être éclairés concernant les démarches à effectuer afin d’être indemnisé suite à un accident de la route. En effet, les victimes de la route ont souvent du mal à comprendre les mécanismes de l’indemnisation. L’association victimes de la route est donc à vos côtés afin de vous aider dans votre recours. Nous avons listé dans le menu suivant réponses à toutes les questions que vous vous posez en matière d’accident de la route accessibles par mots clefs.

bonne lecture de l'Indemnisation de l'accident de la route

Bonne visite à tous et bonne lecture sur le chemin de l'indemnisation de l'accident de la route.
et n'hésitez pas à poser vos questions dans la rubrique prévue à cet effet si besoin !
Attention : en plus de l'indemnisation " droit commun" les victimes peuvent
bénéficier d'indemnisations supplémentaires auxquelles elles ne pensent pas toujours.
Prenez le temps de vérifier si ce n'est pas votre cas. Exemple assurance prévoyance, pour le salarié...

Le réflexe habituel de toutes les victimes 

Bien souvent, la victime de l’accident de la route et de la circulation cherche un avocat afin d’être correctement défendue sans même savoir quel rôle va avoir ce professionnel et quelles démarches va effectuer celui-ci. Il est donc important de bien comprendre le fonctionnement de l’indemnisation avant de faire appel à un avocat afin de lui donner une mission précise. L’association victimes de la route regroupe donc des bénévoles et des professionnels connaissant le déroulement de la procédure en indemnisation face à l’assurance ou au fonds de garantie (FGAO).

Essentiel à savoir en cas d’accident de la route et d’indemnisation

Indemnisation de l'accident de la route En cas d’accident de la route toutes les victimes ont le droit à une indemnisation sauf le conducteur victime à qui on peut opposer sa propre faute. Le principe est simple : l’assureur mandaté pour indemniser a huit mois pour verser une provision d’indemnisation. Ensuite tout se joue à la consolidation, l’assureur devant indemniser alors totalement la victime. Il est utile de se défendre, au cas par cas, soit au niveau de l’expertise finale, en prenant un médecin expert de victimes, soit d’une manière plus générale quand le préjudice est important. L’indemnisation de l’accident de la route ne dépend pas de barèmes : la loi n’a pas prévu cela. Le principe est que l’indemnisation est libre et doit correspondre à la réparation intégrale du préjudice. En dernier ressort c’est le juge qui décide si besoin. L’indemnisation de l’accident de la route doit se faire sur les bases de ce qui se pratique habituellement devant les tribunaux. Cela s’appelle la jurisprudence. L’assureur missionne un inspecteur ou un rédacteur chargé du dossier. Ces derniers prennent un médecin expert d’assurance pour toutes les questions médico- légales. L’assureur a des obligations de délais et d’offres. La loi Badinter qui s’occupe de l’indemnisation de l’accident de la route prévoit en effet toutes ces obligations. La nomenclature Dintilhac donne une liste des postes de préjudice indemnisables. Cette liste n’est pas limitative.

Avis de l’ AIVF

Quand vous êtes victime d’un accident de la route et que vous êtes blessé, le meilleur conseil est que vous preniez le temps de vous y connaître en indemnisation pour avoir la culture minimum indispensable. C’est une fois que vous avez fait ces recherches qu’il sera temps, si nécessaire, de vous entourer des professionnels pour à une indemnisation correcte. Vous pouvez donc vous documenter sur le présent site. Si votre idée est de prendre un médecin expert ou un avocat il est de bon sens de ne pas les prendre juste pour être tranquille psychologiquement… Ce n’est pas du tout le bon critère. Il faut prendre un professionnel une fois que la victime a compris en quoi ces professionnels pourraient être utiles et une fois qu’elle a compris le type de relation qu’elle souhaite avec ces professionnels afin de faire équipe avec eux.

Exemples de questions sur l’indemnisation suite à un accident de la route

J’ai eu un accident de la route.

La personne qui arrivait en face s’est déportée, et cela a fini en face-à-face, cette personne est aussi assurée. J’ai eu 5 factures et une luxation du pied gauche, j’ai été opéré (6 broches). Maintenant, j’ai une algodystrophie, je dois voir un médecin pour la douleur. J’ai déposé plainte au commissariat suite à l’accident. Je n’ai pas de retour de ma plainte. Mon assurance m’a indemnisé pour mon véhicule (parti en destruction), et m’a versé au titre de dommage corporelle une avance de 2000€, et elle paie aussi mes transports taxi pour me rendre chez le kiné. J’ai eu rendez-vous avec un médecin expert par le biais de mon assurance, mais j’ai l’impression qu’il fait tout pour mettre mon handicape actuel sur un ancien accident de travail. J’ai une chaussure spéciale pour me déplacer, je ne peux rester debout longtemps, ni marcher sans douleurs, les nuits sont pénibles par la douleur continuelle. Les seules sorties que, je peux faire c’est aller chez le kiné 2 fois par semaine, et cela m’épuise. J’ai l’impression que tout le monde m’oubli et je ne sais que faire à ce-jour. Ma conjointe perçoit le SMIC en faisant  les quarts, et nous avons 3 enfants à charge. J’aimerais des conseils et un soutien. A quelle indemnisation vais-je avoir droit ? Comment savoir si cette indemnisation sera suffisante ?

Accident de la route et indemnisation

Victime d’un accident de la route comme piéton, fractures bassin TyleB2 ( fracture des ailes sacrees et fracture ischio pubienne bilaterale déplacé à droite) et contusions multiples, le certificat médical initial marque exactement pareil sauf que l’expert de l’assurance veut pas tenir compte de mes séquelles à la main gauche et au genou car le docteur n’a pas signalé exactement ou ils étaient ces contusions, on lui avait dis à plusieurs réprises et il dit que cela changerais en rien le certificat. malgré que je me suis sortie assez bien par rapport à la gravité, j’ai quand même des séquelles assez importantes : j’ai une asymétrie au bassin et des douleurs importants du coté droite qui m’handicapent quotidiennement  et qui m’empêchent de mener la même vie que j’avais avant l’accident de la route ,je soufrais d’un minime pincement carpien et sans autre anomalie prouvé sur la radio faite , juste après l’accident ma main soufre de rhizarthrose predominant, subluxation du pouce et arthrose scapho trapezienne, c’est la main ou j’ai reçue le coup premier de la voiture ensuite je me suis retrouvé par terre à 3 ou 4 metres de la voiture. Voila pourquoi il veut pas tenir compte que la fracture, pas le reste, j’ai fait 2 mois d’hôpital et il veut me donner moins de 5% de DFP et 3 de souffrances endurées. moi je suis au bout et vraiment fatigué, je sais que j’aurais pu rester, mais c’est pas parce que je n’ai pas des lourdes séquelles qu’ il faut oublier ce que j’ai car mes séquelles sont assez importantes. Il y a des règles à se tenir concernant l’état antérieur d’une victime et il ne tiennent pas compte et veulent imputer tout à mon état antérieur ce qui est malhonnête. Comment ils peuvent dire que un choc comme j’ai eu n’a eu aucune incidence sur mon corps ? C’est une honte que la victime après ce que l’on souffre physique et psychologiquement, on doive passer par ce moment et que l’on doive s’expliquer et être traite comme si serais toi la coupable. Moi je n’en peux plus car mon état s’agrave depuis l’accident de la route et je ne pourrais pas continuer en sachant que l’on a pas tenu compte de tout ce que j’ai subi et ses conséquences dans ma vie. Comment m’y prendre pour une indemnisation correcte ?

Indemnisation suite accident voiture

Mon conjoint a été victime d’un accident de voiture il y a un mois. L’assurance ne prend pas en charge les dégâts occasionnés à l’intérieur du véhicule (matériel professionnel, environ 1000 €). Ils nous disent de faire un recommandé à la conductrice en tort. Nous sommes par ailleurs en attente du montant qui sera versé par l’assurance pour son arrêt de travail de 30 jours (multiples fractures au pied). Au vu des indemnités reçues du RSI on craint que ce soit faible alors que son activité est très saisonnière (50% chiffre d’affaire annuel sur les 3 mois d’été). Ils refusent de prendre en charge la totalité de la carte grise pour le nouveau véhicule que nous avons été obligés d’acheter. Bref, on a l’impression de faire l’aumône alors que mon conjoint est une victime. Nous ne savons pas vers qui nous tourner pour savoir ce que nous devons faire ou ne pas faire pour obtenir le paiement de ce que nous avons perdu par la faute de cette conductrice qui a perdu le contrôle de son véhicule et qui est rentrée dans mon conjoint. Pouvez vous nous conseiller ?