Victime aléa thérapeutique

Victime aléa thérapeutique

 

Question :

Le 12 janvier dernier, j’ai subi une intervention chirurgicale du genou avec pose de prothèse. Une nouvelle intervention 5 mois plus tard a eu lieu suite à de grosses difficultés pour me déplacer, et la prothèse a du être nettoyée car il y avait des germes dessus. Je suis toujours en arrêt aujourd’hui et je me demande si je peux être indemnisé suite à cet incident.

J’ai déjà récupéré mon dossier médical et mon médecin m’a dit qu’il s’agissait d’une infection nosocomiale.

Que dois-je faire s’il vous plait?

 

Réponse :

Bonjour, vous pouvez soumettre votre dossier médical à l’avis d’un médecin expert afin de savoir s’il s’agit d’un aléa thérapeutique. Si c’est le cas, vous aurez une possibilité d’être indemnisé par le biais de la solidarité nationale (ONIAM) qui prévoit une indemnisation lorsqu’une infection nosocomiale suite à une intervention chirurgicale entraîne un arrêt de 6 mois consécutifs ou 12 mois non consécutifs. L’indemnité de l’aléa thérapeutique se déroule ensuite selon les règles de droit commun.