Victimes faute médicale perforation uretère vessie

Victimes faute médicale perforation uretère vessie

Pour toutes vos questions Association AIVF  est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Victimes faute médicale perforation uretère vessie

 « Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer »

 

Faute médicale perforation uretère vessie

Veuillez trouver ci-après un résumé des suites d’une intervention à l’hôpital qui a engendré des dommages physiques, moraux, professionnels et économiques. J’aurais aimé savoir si votre association peut me soutenir dans les démarches à suivre afin d’obtenir une indemnisation des préjudices subis.

Résumé des évènements faute médicale perforation

J’ai été opérée là l’hôpital. Cette opération consistait à retirer, par cœlioscopie, un myome utérin. Lors de cette intervention, le docteur a sectionné mon uretère droit, perforé ma vessie et blessé le haut du vagin. Depuis ces évènements, je suis en arrêt de travail avec perte de revenus professionnels et des dépenses médicales et associées onéreuses. En plus de ces dommages financiers immédiats, après plus d’un an de travail éloignée de mon entreprise mon évolution professionnelle au sein de celle-ci est compromise. J’ai subi 8 interventions, avec souvent des douleurs post-opératoires, en vue de réparer les dommages physiques, et autant d’anesthésies générales et de traitements antibiotiques. Pendant 6 mois j’ai porté des couches et une sonde urinaire, plus tard une sonde nephrostomie (très douloureuse) pendant 3 mois. J’ai subi des épisodes infectieux très douloureux, dont deux pyélonéphrites. Dès lors que je n’aurais plus de chirurgies de réparation, je devrais encore pendant des longues années surveiller les conséquences de l’intervention à l’hôpital afin d’éviter, entre autres, une nouvelle pyélonéphrite, pouvant résulter en septicémie. Je suis en possession de tous les documents restituant ces évènements et j’estime, au vue des dommages subis sur tous les pans de ma vie, être en droit de bénéficier d’une indemnisation. Moi je trouve qu ‘il y a eu une grosse faute médicale. La CRCI c’est bien pour mon cas ?

Réponse de l’association AIVF :

A priori c’est bien une faute médicale ? Cependant seul un médecin expert pourra le confirmer. La crci est une bonne option car elle permet d’avoir cette expertise qui confirmera l’existence de la faute et qui tentera en polus une conciliation avec l’assureur du médecin responsable. Compte tenu de l’importance des conséquences il serait mieux de vous renseigner particulièrement auprès d’un avocat. Contactez l’association nous allons vous donner les coordonnées d’un avocat qui vous éclairera. Par ailleurs il conviendra que vous soyez très attentive sur les conséquences de manière à ce qu’elles soient toutes retenues pour votre indemnisation future.

faute médicale il est possible de saisir la CRCI

A retenir : 
En cas de faute médicale il est possible de saisir la CRCI 
qui rendra un avis et tentera une conciliation. 
La procédure est gratuite et n'oblige pas à prendre un avocat ou un médecin expert.