Aipp Dfp maxillo-mandibulaire fonction masticatoire

Aipp Dfp maxillo-mandibulaire fonction masticatoire

Aipp Dfp maxillo-mandibulaire fonction masticatoire A savoir : L’AIPP ou DFP correspond à la réduction du potentiel physique, psychosensoriel ou intellectuel .  L’AIPP  signifie Atteinte à l’Intégrité Physique et Psychique. C’est l’expertise médicale qui détermine le taux d’aipp . Ce poste de préjudice s’appelle également DFP, c’est à dire Déficit Fonctionnel Permanent

Aipp Dfp maxillo-mandibulaire fonction masticatoire Avec les éléments ostéo-articulaires, les dents et leurs annexes, les parties molles que sont la langue, les lèvres et les joues, cette région participe au premier temps de la fonction digestive dont l’atteinte constitue l’essentiel des séquelles.

Aipp Dfp maxillo-mandibulaire fonction masticatoire Les pertes de dents peuvent faire l’objet d’évaluations distinctes.

  1. a) Au cas où les dents ne seraient pas remplacées

– incisives 1,00 % AIPP ou DFP

– prémolaire 1,25 % AIPP ou DFP

– canine et molaire 1,50 % AIPP ou DFP

avec un maximum de 30 % en cas d’édentation totale inappareillable. AIPP ou DFP

  1. b) En cas de prothèse, on tiendra compte des indications ci-dessous.

Aipp Dfp maxillo-mandibulaire fonction masticatoire Perte de la vitalité pulpaire d’une dent 0,5% AIPP ou DFP

– Perte totale, y compris racine, d’un organe dentaire préalablement sain les taux AIPP ou DFP  doivent être réduit de 1/2 en cas de prothèse mobile et des 2/3 en cas de prothèse fixe, avec un maximum de 15 %AIPP ou DFP en cas d’étentation total appareillée.

Aipp Dfp maxillo-mandibulaire fonction masticatoire L’entretien et le renouvellement éventuel de la prothèse sont évidemment indépendants du taux AIPP ou DFP.

Aipp Dfp maxillo-mandibulaire fonction masticatoire Les troubles de l’articulé dentaire, les limitations ou déséquilibres de l’ouverture buccale (latéro-déviation, dysfonctionnement temporo-mandibulaire, etc.), les atteintes de la langue , sont évalués en fonction de leur retentissement sur la mastication et la persistance de phénomènes douloureux:

-Gêne à la mastication des aliments solides, mais leur prise restant possible, écart interdentaire de 20 à 30 mm, troubles de l’articulé limités à une demiarcade 2 à 10 % AIPP ou DFP

– Alimentation limitée aux aliments mous, édentation partielle, écart interdentaire de l0 à 20 mm, régime spécial 10 à 15 % AIPP ou DFP

– Alimentation liquide, constriction permanente des mâchoires, écart interdentaire inférieur à 10 mm 35 % AIPP ou DFP

Aipp Dfp maxillo-mandibulaire fonction masticatoire Les pseudarthroses mandibulaires, les pertes de substance osseuse, les brides cicatricielles sont évaluées principalement en fonction de leur retentissement sur la mastication et la phonation. En cas de communications bucco-nasales et sinusiennes, l’expert doit également tenir compte de l’élément infectieux éventuel.