Question sur infection nosocomiale et recours

infection nosocomiale et recoursJe me permets de vous contacter à la suite d’un soucis que j’ai eu l’année dernière à l’hôpital .

infection nosocomiale et recours J’avais été opéré par un chirurgien à la suite d’un accident de moto il m’avait fait les ligaments croisées avec une retouche menisquale et l’enfoncement du plateau tibiale , ensuite la suture du ménisque n’a pas tenu dût à un kyste il y a eu une reprise.
infection nosocomiale et recoursJ’ai été réopéré à la clinique par un nouveau chirurgien suite à de l’artrose dût à l’enfoncement de mon plateau tibiale l’axe du tibia avait bougé de 8° d’où une ostéotomie de valgisation .
infection nosocomiale et recours J’ai été en centre de rééducation quelques jours après l’opération mais les douleurs étant toujours aussi intense ils m’ont changé pas mal de fois les anti-douleurs à la suite de ça j’ai fait début juillet une hépatite médicamenteuse où rien a été géré et aucune recherche n’a été faites pour savoir d’où venait cette hépatite .
infection nosocomiale et recours De là en est venu une infection sur le bas de la cicatrice mon chirurgien étant à ce moment la en vacance j’ai eu son remplacent qui m’a demandé de passer aux urgences de l’hôpital , le médecin des urgences a pris sur lui de me vider le pue qu’il y avait dans la cicatrice avec une pince de bloc sans prendre en compte le matériel dans la jambe et sans prendre le temps de téléphoner au chirurgien pour savoir la marche a suivre .
infection nosocomiale et recours Aucun prélèvement, prise de sang ou médicaments pour arrêter cette situation n’a été effectué. Je me suis posé des questions sur cette infection nosocomiale.

infection nosocomiale et recours A la suite de ça j’ai toujours eu des douleurs j’ai repris le centre de rééducation mis aout  mais dès le premier jour de piscine l’infection est revenu, j’ai contacté le chirurgien qui m’a expliqué que ce n’était rien .
infection nosocomiale et recours Au mois de septembre mon rendez-vous des 3 mois a été vite fait des craquements dans toute la jambe , des douleurs toujours aussi présente ,de mauvaise sensation au niveau du pied ,des décharges électrique , et j’en passe  mon chirurgien m’a dit que tout allait bien et que je pouvais reprendre mis septembre mon travail alors que par la suite 4 chirurgiens m’on dit que ce n’était plus possible de reprendre mon dans le domaine où je travaillais . Je n’étais pas guéri de l’infection nosocomiale.
infection nosocomiale et recours De ce fait j’ai contacté pas mal de chirurgiens et tous m’on dit qu’ils ne pourraient pas ou ne voulaient pas m’opérer j’ai donc vu un nouveau chirurgien dans l’intention de voir avec lui pour un retrait des plaques et des vis dans l’optique d’une future recherche d’emploi ayant était licencié pour inaptitude au mois de mars, ce chirurgien après lui avoir expliqué toute la situation depuis 1 an m’a prescri une scintigraphie que j’ai fait le 11 mai 2018 car il ne voulait pas prendre le risque d’ouvrir s’il y avait encore une possible infection ,  à la suite du rendez-vous de la scintigraphie ils m’ont expliqué que mon tibia n’était toujours pas consolidé et que l’infection était fixée sur le tibia ils m’ont noté ( hyper fixation tardive extrêmement intense au niveau de l’ostéotomie du genou gauche témoignant d’une extrême souffrance osseuse à ce niveau ).
infection nosocomiale et recours Le service  qui m’a fait la scintigraphie m’a demandé de faire un TEPSCAN que je vais faire pour voir l’étendu des dégâts.
infection nosocomiale et recours D’où mon e-mail pour faire un recours contre l’hôpital et le chirurgien qui à aucun moments n’a entendu la souffrance que j’endure depuis l’opération à cause de cette infection nosocomiale.
infection nosocomiale et recours Lorsque je regarde sur internet de partout il est marqué que si’l y a une quelconque infection suite a une ostéotomie le chirurgien doit re ouvrir enlever les plaques nettoyer et remettre … hors rien de tout cela n’a été fait et je me retrouve a bientôt 1 an de l’opération avec une infection à l’interieur de ma jambe qui a empêché la cicatrisation de mon os et des douleurs intense jours et nuits m’empêchant de faire de nombreuses choses.

Réponse  sur infection nosocomiale et recours

infection nosocomiale et recours En cas d’accident médical type infection nosocomiale pour l’Association AIVF le mieux est dans un premier temps de déposer un dossier à la CRCI commission de conciliation et d’indemnisation. Voir infection nosocomiale et suite juridique.
infection nosocomiale et recours La commission rendra un avis et tentera une conciliation après expertise médicale. Si l’avis est positif, il conviendra ensuite de faire le recours en indemnisation auprès de l’organisme responsable. Compter huit mois entre le moment où le dossier est déposé et le moment où vous aurez l’avis définitif de la commission. Compter quatre mois de plus le temps de négocier les indemnités de l’infection nosocomiale.

infection nosocomiale et recours Selon votre situation :

– soit vous n’avez pas du tout de finances pour vous défendre, pas de panique : il convient alors que vous déposiez seul le dossier
auprès de la CCI en suivant les étapes que nous avons indiquer sur la page de notre site :

Déposer seul un dossier à la CCI

infection nosocomiale et recours Quand vous aurez l’avis définitif de la commission CRCI, vous êtes invité si vous le souhaitez à vous rapprocher de la part de l’Association AIVF du cabinet Défense Victimes Expertise au 06 14 20 23 54 afin qu’il vous donne son avis. Au besoin s’il y a lieu de défendre l’aspect financier le cabinet Défense Victimes Expertise vous proposera alors éventuellement son intervention.

– soit vous avez un peu de moyens financiers ( environ 600 à 1000 euros ), c’est évidement la solution la plus simple : il convient alors de vous rapprocher du
cabinet Défense Victimes Expertise qui est le cabinet référent de l’Association. Il s’occupera de la saisine de la commission CRCI, vous éclairera tout le
long du dossier et effectuera le recours financier. Joindre le cabinet au 06 14 20 23 54 de la part de l’Association AIVF.

( site http://defense-victimes-expertise.fr )

infection nosocomiale et recours A savoir : vous avez dix ans à compter de la date de votre consolidation pour effectuer pour faire votre recours.