Association infection nosocomiale

Pour toutes vos questions l’Association AIVF  est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Association infection nosocomiale

 “Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer”

_____________________________________________________________________

Association Infection nosocomiale : aide à l’indemnisation

Association infection nosocomiale L’association AIVF intervient pour aider à l’indemnisation des victimes d’infection nosocomiale.
Une procédure est possible auprès de la CRCI qui permet une indemnisation intégrale du préjudice.
Une “infection nosocomiale” signifie que la victime a eu une infection suite à un acte médical.
Pour que celle-ci soit indemnisable il convient de réunir un certain nombre de conditions. Voir qu’est ce qu’une infection nosocomiale
L’Association AIVF vous propose sur le présent site tous les éléments qui vous permettent de vous faire indemniser suite à une infection nosocomiale lorsque c’est possible.
L’Association pour les victimes d’infection nosocomiale intervient sur toute la France.
L’association vous explique comment déposer un dossier auprès de la Crci pour l’indemnisation de l’infection nosocomiale avec les adresses et les imprimés.
Lorsque c’est utile, l’association vous propose également les professionnels susceptibles d’intervenir pour vous défendre.
N’hésitez pas à vos documenter sérieusement sur le présent site.
L’indemnisation d’une infection nosocomiale n’est pas compliquée.
Elle est possible si l’infection a été contractée suite à un acte médical.
Elle donne droit à la réparation intégrale de votre préjudice.
L’Association Infection Nosocomiale est à vos cotés pour vous aider. Voir Association aide aux victimes accidents corporels

_____________________________________________________________________

 

Exemples de questions posées à l’Association concernant une infection nosocomiale

Sujet : Infection nosocomiale césarienne

Je me permet de vous écrire car il y’a deux mois bientôt trois j’ai été victime d’un « sketch » hospitalier. Il s’agit d’une infection qui n’est pas de ma faute.
Suite à une césarienne d’urgence sous anesthésie général  à cause d’un anesthésiste hautain, j’ai contracté pendant L’opération une infection, un abcès énorme qui a dû être soigné par anesthésie générale, par chance je n’étais pas encore sortie de l’hôpital. Donc deux AG en une semaine à peine.
Il y’a eu pleins d’erreurs suite à cette acte ( antibiotiques donnés en deux fois au lieu d’une alors que j’allaitais … un cathéter oublié dans mon poignet, l’oublie de me faire une prise de sang pour contrôler mon taux CRP qui était monté à 395 ( frôlant la septicémie), aucune explication de cette reprise de césarienne … )
La seule explication :
« Mme vous aviez un germe de l’infection sur vous »
Je n’ai pu m’occuper de mon enfant les premières semaines, je pouvais à peine le soulevé, nous avons du changé de berceau, ne pouvant pas me baissé,
J’ai eu des soins journaliers, sur une cicatrice encore ouverte pour laisser un écoulement. Je n’ai pu profiter des suivis PMI pour mon enfant et moi même.
Aujourd’hui mon entourage et moi même sommes perdus sur les démarches a suivre pour dénoncer ce qui s’est passé.
Comment faire pour faire reconnaitre cette infection nosocomiale?

Infection staphylocoque suite intervention chirurgicale

J’ai subi une double intervention chirurgicale au dos. Les premiers jours tout se passait bien puis j’ai commencé à ressentir de fortes douleurs au dos aux alentours du 10 décembre. Je l’ai signalé au chirurgien mais c’est seulement le 14 janvier, jour de notre premier RDV post opératoire qu’il a été décidé que je devais passé un IRM. Cet examen a montré des zones inflammatoires. J’ai passé une biopsie osseuse le 28 février qui a permis de voir que j’avais un staphylocoque blanc. J’ai ensuite consulté un médecin infectiologue qui m’a prescrit un traitement antibiotique très lourd que j’ai fini et apparemment tout s’est bien passé. Actuellement je suis toujours en arrêt maladie, j’ai commencé ma rééducation mais je viens de passer les 6 mois les plus durs de ma vie, jamais je n’avais autant souffert.
Les douleurs sont moins fortes mais je souffre toujours, par exemple c’est mon épouse qui m’a mis mes chaussettes pendant des mois et qui m’aidaient pour ma douche, le moral n’est pas terrible dans ces cas là.
Voilà je ne sais pas si mon cas peut donner lieu à une indemnisation suite à cette infection nosocomiale , c’est pour cela que je vous contacte.