cellule grand handicapCellule Grand Handicap AIVF

cellule grand handicap Lorsque les séquelles d’une Victime sont extrêmement handicapantes tant pour celle-ci que pour son entourage (paralysie, plégie, paraplégie, tétraplégie, hémiplégie, amputation, état végétatif, traumatisme crânien, commotion cérébrale) et lorsque ces séquelles aboutissent à un état de dépendance, il est apparu évident que la gestion “classique” d’un dossier de dommages corporels comme le fait habituellement un Avocat n’est pas adaptée et insuffisante.
cellule grand handicap Au delà d’une sincère motivation de l’Avocat il faut une organisation adaptée à ce type de situation.
cellule grand handicap Concernant la défense des Victimes les plus sévèrement atteintes dans leur autonomie la Cellule Grand Handicap a donc mis en place une procédure particulière en Quatre Points destinés à permettre les meilleures conditions d’indemnisation. Exemple voir indemnisation en cas de quadriplegie

cabinet d'avocat victime | cellule grand handicap | paralysie | plégie | paraplégie | tétraplégie | hémiplégie | amputation | état végétatif | traumatisme crânien | commotion cérébrale Logo de la cellule Grand Handicap >cabinet d'avocat victime | cellule grand handicap | paralysie | plégie | paraplégie | tétraplégie | hémiplégie | amputation | état végétatif | traumatisme crânien | commotion cérébrale Avocats, médecins expert, experts en indemnisation, victimes ont participé à la réflexion “Grand Handicap” menée par l’AIVF afin de déterminer quelle serait l’organisation d’une défense idéale pour une Victime. Il est rappellé le caractère particulier de l’indemnisation du Grand Handicap :

Rappel dépenses des grands handicapés

Moyens palliatifs matériels
• Transformation de domicile, domotique, déménagement…, Aménagement de véhicule, Appareillages…
• Rôle du médecin expert et des équipes de MPR / besoins relatif au projet de vie
• Souvent « avances en nature » des compagnies d’assurances sur avis du médecin-conseil en assurances et avant règlement
Moyens palliatifs humains
• Tierce personne indispensable pour aide à la vie matérielle mais aussi à la sécurité, à la dignité
• Besoin est évolutif : «Rente indexée avec révision périodique par exemple quinquennale» est recommandée
Placement hospitalier (état végétatif chronique)
• recours subrogatoire de SS

1 er point : la Formation – Prise en charge de la Victime ou d’un de ses proches dans le but de former celle-ci à l’indemnisation du dommage corporel. Le but est de donner à la Victime ou à un de ses proches la culture indispensable pour lui permettre d’être active et moteur dans son propre dossier. La formation à l’expertise médicale est également prévue.
2 éme point : le Parrainage- Dans la mesure du possible il est prévu un parrainage de la Victime par l’un des bénévoles de l’Association AIVF. Ce dispositif permet à la Victime de pouvoir échanger à “égalité” et de pouvoir bénéficier de l’expérience d’une autre Victime.
3 éme point : le Partage du Quotidien  Il est prévu que l’Avocat chargé de votre défense passe le temps nécessaire (une journée entière en règle générale) et au besoin renouvelle le rendez-vous avec la Victime afin de découvrir le quotidien de celle-ci. C’est la seule façon sérieuse pour l’Avocat de se faire une opinion sur les difficultés rencontrées par la Victime et pour mettre en oeuvre les moyens nécessaires à sa défense. Il s’agit de ne plus être dans la gestion d’un “dossier” mais bien dans le service apporté à une Victime pour lui trouver des solutions. Sur un plan humain c’est aussi évidement le meilleur moyen de tisser un lien fort motivant pour l’Avocat chargé de la défense La Victime a tout intérêt à en comprendre l’enjeu et donc à s’investir dans cette façon d’oeuvrer.
4 éme point : le Recours au Réseau des Professionnels nécessaires – Le Réseau d’Avocats AIVF est organisé afin de faire appel aux professionnels complémentaires à son activité et nécessaires à une bonne indemnisation. Ce peut être le médecin expert, l’ergothérapeute, l’expert en aménagement etc ..

victimes accident trajet travail Si vous vous sentez concerné par la cellule Grand Handicap afin d’être correctement indemnisé, nous vous invitons tout simplement à joindre l’Association pendant les heures de permanence. Nous vous proposerons un premier entretien avec un avocat responsable de cette cellule afin de faire le point sur votre situation.