Alea thérapeutique , décès, CCI

Pour toutes vos questions l’Association AIVF  est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Alea thérapeutique , décès, CCI

 « Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer »

 

Question de Victime erreur médicale : Alea thérapeutique , décès, CCI

Alea thérapeutique , décès, CCI Ma mére a été Victime d’une erreur médicale. Je me pose des questions sur Aléa thérapeutique, CRCI, expertise médicale. Rapport de la CCI , suite au decès de ma mère. Suite au deces de ma mère causé par une complication des suites opératoires , j’ai demandé une expertise médicale à la CCI qui a rendu sa décision et qui demande à l’ONIAM de me verser une indemnité pour frais d’obsèques et préjudice moral, ne retenant qu’un alea thérapeutique non fautif. Après avoir déposé un dossier à la CCI j’ai eu des réponses mais qui ne me conviennent pas. Je n’ai pas obtenu réponse aux doutes et questions que j’ai posé sur l’acte chirurgicale, en particulier sur son compte rendu opératoire qui a posé des étonnements aux experts… Me conseillez vous de continuer à me battre , et si oui, comment par quels moyens, vu que le CCI se conclue à l’amiable avec cette décision ?

Remarques de l’Association sur une victime d’une erreur médicale : Alea thérapeutique , décès, CCI

Vous avez été victime d’une erreur médicale et vous vous posez des questions sur Alea thérapeutique , décès, CCI. C’est la loi Kouchner qui prévoit l’indemnisation. L’oniam peut aussi intervenir pour l’indemnisation. La CRCI peut rendre un avis. Dans votre cas l’indemnisation ne changera pas : peu importe que ce soit une faute ou un aléa thérapeutique l’indemnisation sera la même. En revanche si votre question concerne de vouloir connaitre la vérité de ce qui s’est passé et si vous n’êtes pas d’accord avec les conclusions de la CCI le mieux est de demander un avis à un médecin expert de victimes indépendant. Nous vous invitons à prendre connaissance de la rubrique Utilité de prendre un médecin expert de recours. Sinon, d’une manière générale, pour bien vous défendre nous vous invitions à lire attentivement les rubriques :
– Les postes de préjudices
– Le rôle du médecin expert
Si vous avez besoin de vous faire défendre nous vous invitons pour le médecin expert de consulter la liste des médecins experts et pour l’avocat à nous en faire la demande par email. Si vous souhaitez d’avantage de renseignements laissez nous vos coordonnées téléphoniques pour que nous puissions parler de votre accident médical sur Aléa thérapeutique, CRCI, expertise médicale .

Question de Victime erreur médicale : Aléa thérapeutique, CRCI, expertise médicale

Aléa thérapeutique, CRCI, expertise médicale Ma fille a été Victime d’une erreur médicale. Je me pose des questions sur Aléa thérapeutique, CRCI, expertise médicale . Nous vous avons contacté, il y a quelques mois concernant le cas de notre fille, victime d’un aléa thérapeutique. Elle a fait appel à un cabinet d’expertise en indemnisation. Son dossier a été accepté par la CRCI et l’expertise médicale va se faire bientôt. Cependant, le jour de celle- ci ,elle ne sera pas accompagnée. Selon votre avis, serait il utile de s’adjoindre les services d’un médecin conseil pour l’assister ce jour-là du point de vue médical ?

Opération d’un fibrome et aléa thérapeutique

J’ai été opéré d’un fibrome et suite à cette opération, une fistule recto-vaginale a été constaté, plus des points de suture ont été effectués coté vessie. j’ai donc subi une colostomie pour pouvoir cicatriser. J’ai monté un dossier avec un avocat (plus spécialisé dans le bâtiment que dans la santé) subit une expertise, plus une expertise psychiatrique. Le résultat est que cela serait un aléa thérapeutique car personne n’arrive à comprendre comment cela c’est produit. Je suis révoltée et j’ai une cicatrice qui me rappelle tous les jours mon calvaire. Alors que l’opération d’un fibrome est banale.

L'aléa thérapeutique permet d'être indemnisé, sous certaines conditions,

A retenir :
 L'aléa thérapeutique permet d'être indemnisé, sous certaines conditions, 
même en l'absence de faute médicale.