Accident de la route et coup du lapin

Question :

J’ai été victime d’un AVP  percutée par l’arrière a environ 60km/h.
J’ai donc eu le fameux coup du lapin sans lésion osseuse d’après la radio. Cependant on note un spondilolysthésis C3-C4.
J’ai eu 1 mois d’arrêt de travail a cause des douleurs au cervicales avec céphalées quasi quotidiennes, raideur nuque, fortes tensions dans les trapèzes, le long de la colonne et au niveau des lombaires. Des douleurs ont persisté mais plus que supportables jusqu’a fin juillet. La tout un tas de symptomes apparaissent, grosse fatigue, bouffées de chaleur, fortes tensions musculaires dos, brulures hanches, douleurs aigues ventre, insomnies, gestes moins précis … On me diagnostique une fibromyalgie. Mais l’expert de l’assurance me donne seulement 2% d’AIPP pour le coup du lapin et ne décèle aucune incidence sur ma vie privée. Comment faire reconnaitre ce préjudice coup du lapin ?
Il s’agit d’un accident de trajet travail non responsable.
Merci beaucoup de votre aide.

Réponse :

Combien de temps après l’accident de la route dont vous avez été victime, votre état a-t-il été déclaré consolidé ? Cette question est importante, car en effet, il n’est pas rare que dans le cas d’un coup du lapin, la consolidation intervienne trop rapidement. Il apparaît plus prudent de patienter a minima 9 mois à un an avant d’être consolidé. Ce qui me fait penser ainsi est bien ce que vous exprimez lorsque vous dites qu’à partir de juillet 2015, de nouveaux symptômes douloureux et d’autres troubles ont fait leur apparition.
Je note par ailleurs que vous faites mention d’une répercussion dans votre vie de tous les jours; y a t-il une incidence professionnelle ?