Accident Moto Avocat

Accident Moto 

 

Question

Je me permets de vous contacter suite à l’AVP à moto dont j’ai été victime le 30/10/2014 dans le Tarn. C’était un accident de trajet travail, donc considéré comme un accident de travail. J’ai eu un polytraumatisme avec les traumatismes suivant :

–          Traumatisme crânien sans perte de connaissance ;

–          Dermabrasions multiples ;

–          Hématomes aux organes internes ;

–          Fracture du foie avec atteinte des liaisons biliaires nécessitant une intervention ;

–          Fracture de la diaphyse fémorale gauche, ostéosynthétisé ;

–          Atteinte du nerf releveur SPE du pied gauche.

Vous trouverez l’histoire de la maladie dans le premier compte rendu chez le médecin expert réalisé en juin 2015.

A ce jour, j’ai encore un déficit du nerf releveur même après avoir réalisé une nouvelle opération de neurolyse en juin 2015, je suis encore suivi pour la fracture du foie par des scanners et bilans sanguins réguliers.

Je me demande donc si l’aide d’un avocat peut être nécessaire pour obtenir une indemnisation accident de la route à sa juste valeur. Mon assurance était la Mutuelle des motards. Ma moto est hors service et cet accident a bouleversé ma vie. Cette dernière m’a dit qu’elle ferait tout pour défendre mon dossier et qu’il ne fallait rien craindre. Par ailleurs, elle a estimé que mon indemnisation serait à hauteur de 75% de l’indemnisation totale car je roulais en excès de vitesse (110km/h au lieu de 90km/h). De plus, j’étais et suis encore étudiant et cela a également impacté mes études.

Jugez-vous l’aide d’un avocat nécessaire ? Ou une contre visite chez un médecin expert indépendant ?

Je reste à votre disposition pour toutes informations complémentaires,

Réponse:

Bonjour,

A ce jour, après consultation du compte-rendu joint en annexe, je constate que la consolidation n’est pas encore acquise et un nouvel examen semble prévu courant janvier 2016. De fait, il n’est pas pertinent de se faire assister d’un médecin de recours actuellement. Toutefois, en vue de l’expertise prochaine, il serait judicieux de faire le point à ce sujet.
Je vous propose que nous ayons un entretien téléphonique au cours duquel il sera plus aisé de vous expliquer de manière plus précise les enjeux de cette expertise. Vous pouvez me laisser vos coordonnées téléphoniques, j’essaierai de vous appeler aujourd’hui ou demain à votre convenance.