Conclusions d’une expertise médicale, évaluation du préjudice

Pour toutes vos questions l’Association AIVF  est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Conclusion d'une expertise médicale, évaluation du préjudice

 “Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer”

 

Victime erreur médicale : Conclusions d’une expertise médicale, évaluation du préjudice

Remarques de l’Association sur une victime d’une erreur médicale : Conclusion d’une expertise médicale, évaluation du préjudice

Conclusion d'une expertise médicale, évaluation du préjudice Vous avez été victime d’un accident de la route et vous vous posez des questions sur Conclusion d’une expertise médicale, évaluation du préjudice. C’est la loi Badinter qui prévoit l’indemnisation. Nous vous invitons à prendre connaissance de la rubrique évaluer son préjudice. Sinon, d’une manière générale, pour bien vous défendre nous vous invitions à lire attentivement les rubriques :
– Les postes de préjudices
– Le rôle du médecin expert
Si vous avez besoin de vous faire défendre nous vous invitons pour le médecin expert de consulter la liste des médecins experts et pour l’avocat à nous en faire la demande par email. Si vous souhaitez d’avantage de renseignements laissez nous vos coordonnées téléphoniques pour que nous puissions parler de votre accident médical sur Conclusion d’une expertise médicale, évaluation du préjudice.

Conclusion d'une expertise médicale, évaluation du préjudice J’ai été Victime d’un Accident de la Route . Je me pose des questions sur Conclusion d’une expertise médicale, évaluation du préjudice. Renseignements suite aux conclusions d’une expertise médicale. Suite à un accident de la route dont je ne suis pas responsable j’ai des importantes douleurs à l’épaule droite. Un important dossier médical a été constitué concernant mes douleurs à l’épaule et  le traitement médical suite à une dépression. J’ai passé une première visite chez un expert avec des conclusions et une prochaine programmation quelques mois après. J’ai passé une deuxième expertise ,contre expertise ,  avec les conclusions suivantes:
IT partiel du 08/09 au 07/10 avec
Aide humaine 5 heures /jour.
Date de consolidation  le 23/01.
Taux AIPP : 17%
Souffrances endurées 2.5/7,
Préjudice esthétique 0,5/7
Pas de retentissement sur les activités d’agrément et sexuel et pas d’incidence professionnelle (retraité). Frais futurs car poursuite du traitement psychotrope en cours durant 6 mois après consolidation et du traitement antalgique durant 12 mois. Je me permets de vous adresser ces renseignements vu mon incapacité à évaluer le montant des indemnités allouées fonction des importantes douleurs permanentes et des incapacités à assumer une vie normale ( plus de sport, difficultés pour conduire, faire des activités physiques, porter des poids, gène pour dormir etc…).

Le calcul d'une indemnisation se fait sur la base du rapport d'expertise défintif

A retenir :
 Le calcul d'une indemnisation se fait sur la base du rapport d'expertise défintif 
du médecin expert. Il convient donc en priorité que ce rapport soit correct 
et n'oublie aucun poste de préjudices.

Exemple de question suite à une expertise médicale

L’expertise médicale que j’ai passée en avril m’attribue un taux d’IPP de 22% et considère que c’est un aléa thérapeutique, ne mettant pas en cause le médecin qui a procédé au laser. J’estime ce taux bien bas, comparativement à l’handicap subi et que l’évaluation de l’indemnisation du coup ne sera pas bonne: A la suite du laser fait, j’ai subi huit opérations successives. Le chirurgien a déclaré l’oeil gauche irrémédiablement perdu, la rétine s’étant rétractée. Pour l’oeil droit considéré comme « mauvais » œil, opéré de la cataracte et de la membrane, atteint de glaucome, il accuse une déficience de vision de 50%. (je ne vois que la moitié inférieure du champ visuel). En définitif, il ne me reste que la moitié de l’oeil droit. Je ne comprends pas pourquoi, l’expert n’a pratiqué qu’un champ visuel par confrontation à l’oeil gauche et n’a rien fait pour l’oeil droit alors que les autres tests ont été réalisés pour les deux yeux : vision, tension, fond d’oeil. Pensez-vous qu’il est possible de contester l’expertise ou de demander un complément d’expertise ? Sinon à combien considerez vous l’évaluation de mon préjudice si j’acceptai les conclusions médicales ?