Choisir un bon avocat en cas d’Accident de la Route

Pour toutes vos questions l’Association AIVF  est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Questions de Victimes Accident de la Route

 « Vous pouvez compter sur l’Association AIVF pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur de l’AIVF Patrick Kloepfer »

 

Exemple de Question de victimes suite à un accident de la route

Autre rubrique : je cherche un avocat

Question de victimes sur le choix d’un bon avocat en accident de la route

Je me permets de vous contacter car  j’ai eu un accident de la voie publique. Une voiture m’a renversée alors que je sortais de mon travail en moto. (je finissais de doubler une voiture, la voiture qui m’a percutée sortait d’un parking). Je n’ai pu faire de constat amiable puisque je suis partie avec les pompiers aux urgences. La police n’est venue me voir que beaucoup + tard alors que j’étais toujours aux urgences. Elle n’a pas dressé de PV, j’ai dû, entre 2 séjours à l’hôpital, me rendre dans un commissariat pour établir ce PV. En sortant je n’ai eu aucune copie de ma déclaration d’accident. J’ai ensuite pris une avocate pour me défendre (avec la loi badinter) car séquelles physiques irréversibles et psychologiques, puis je ne peux plus exercer ma fonction professionnelles correctement. Seulement je n’arrive toujours pas à me procurer ce PV police indispensable pour monter mes dossiers professionnels (en l’occurrence mon dossier de Pension Militaire d’Invalidité étant donné que je suis militaire). Mon avocate que j’arrive difficilement à avoir par téléphone me dit que le PV police est toujours chez le procureur et que c’est normal que ce soit aussi long…Ca fait tout de même 1 an et demi que je me suis rendue dans un commissariat pour expliquer les circonstances de mon accident… (petite précision, j’ai eu par contre le remboursement total, de la part de mon assurance, de la valeur de ma moto expertisée après l’accident de la route ). Ayant moyennement confiance en la personne censée me défendre, vous est-il possible de me dire comment puis je me procurer ce document et éventuellement me donner quelques conseils sur une procédure AVP loi badinter ? J’aurais besoin également de quelques conseils pour savoir si mon avocate est au final sérieuse (très peu de provisions versées à ce jour par rapport au préjudice subit), et comment calculer mon indemnisation finale (ou une fourchette) sachant que je ne suis toujours pas consolidée mais que j’y ai laissé tout de même des morceaux dans l’histoire…

Conseil de l’AIVF sur le choix d’un avocat accident de route

La victime qui souhaite s’adjoindre un bon avocat doit déjà avoir le souhait elle  même de vouloir faire équipe avec celui-ci et doit avoir envie de comprendre et maîtriser son dossier…
Si la victime a ce profil là alors le choix de l’avocat doit se faire en fonction d’un critère essentiel : l’humilité de l’avocat. Il faut fuir l’avocat qui prétend savoir tout sur tout et qui en plus semble un peu prétentieux… La victime ne doit pas avoir envie de prendre tel avocat car il serait  » le meilleur »…Elle doit le choisir car il lui semble qu’avec tek avocat le courant passe bien et il va être possible de communiquer facilement et de faire une bonne équipe avec lui.
Si en plus il a l’expérience de ce type de dossier accident de la route évidement c ‘est encore beaucoup mieux. Mais au niveau de l’association nous pensons que le savoir n’est pas le premier critère… Loin de là…C’est le caratère de l’avocat le plus important …
La victime doit fuir également l’avocat qui lui dit tout le te temps ce qu’elle a envie d’entendre… Un bon avocat n’est pas là pour flatter son client…Il doit dire selon lui la vérité de ce qu il pense aux différentes étapes du dossier même si celle-ci ne va pas convenir à son client.
Attention les diplômes spécifiques qu’a l’avocat dans le domaine du corporel sont très loin d’être un bon critère et une garantie.
D’ailleurs ces diplômes là ne sont pas du tout donnés par ls associations d’aide aux victimes qui pourtant sont les mieux placées pour avoir des choses à dire et à apprendre dans ce domaine…Le reste  n’est que du savoir universitaire et souvent très influencé par les assureurs !!!
L’avocat qui s ‘y connait vraiment en corporel et qui est honnête intellectuellement sera le premier à reconnaitre que c’est pas déterminant du tout…

D ‘ailleurs si le seul bon critère était la technique alors les meilleurs défenseurs seraient les anciens inspecteurs d’assurance qui eux ont des formations très poussées dans le domaine bien au delà de la formation d’un avocat…

La victime doit se faire confiance dans le choix d'un avocat.

 A retenir :
 La victime doit se faire confiance dans le choix d'un avocat. 
Elle doit avant tout choisir l'avocat en regardant si celui-ci semble
 une personne avec laquelle on peut facilement faire équipe et communiquer.